Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Posy Simmonds : Literary Life, Scènes de la vie littéraire

Literary Life : Scènes de la vie littéraire  de Posy Simmonds  3,5/5 (16-12-2015)

 

Literary Life : Scènes de la vie littéraire  (100 pages) est sorti le 13 mai 2014 aux éditions  Denoël. Depuis 5 novembre 2015,  il est disponible en version poche aux Editions Folio BD (96 pages).

 

couv8160807 (140x173).jpg  couv6797309 (132x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

"Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Gardian Review, supplément littéraire du célèbre quotidien britannique. Ma seule consigne était que tout devait tourner autour de la vie des lettres. Je travaillais en flux tendu recherche d'une idée le lundi, fol espoir de l'avoir trouvée le mardi, et le mercredi, jour de remise, frénésie de travail matinal, en robe de chambre parmi les miettes de toast.
Puis à 11 h 50, course jusqu'aux bureaux du journal, au bout de la rue (mais pas en robe de chambre) pour livrer ma planche. Le reste du mercredi était en général consacré à un lunch bien mérité".

 

Mon avis :

 

Literary life  regroupe les chroniques de Posy Simmonds parues entre 2002 et 2005 dans The Guardian Review. Composé de mini scènes divers et variées toujours en lien avec le livre et ses amoureux, ses professionnels et ses utilisateurs, l’album  porte un regard souvent cynique sur le monde de l’édition. Les dialogues largement justes, le mélange des mises en scène et les illustrations très détaillées, rendent  ces planches distrayantes et leur plaisante éloquence est surtout digne d’intérêt.

Le rapport au public, à la promo, aux succès, à l’échec (l’ignorance), aux livres, au commerce livresque… beaucoup de choses y passent et sont traitées avec dérision, ironie et réalisme.  L’auteure en profite pour pointer quelques mœurs qui font sourire et aussi l’envers du décor littéraire (avec ses auteurs égocentrique notamment).

 

Je n’ai évidemment pas tout aimé (certaines chroniques sont pompeuses et d’autres ne m’ont pas du tout parlé), néanmoins a été une bonne découverte. Certaines scénettes sont totalement indépendantes mais d’autres font partie soit d’une seule et même histoire avec  une progression logique (comme l’histoire de la petite libraire de quartier, tenue par Penny et Colin, qui a  bien du mal à survivre face au nouveau géant Boulder Books venu s’installer tout près) soit  d’une série  (comme le docteur Derek, psy pour écrivain et Rick Raker, agent spécial). On ne s’attache pas vraiment aux personnages, même si certains sont récurrents, mais j’ai bien aimé retrouver les libraires dont j’ai trouvé les situations actuelles et très crédibles.

 

C’est le genre de petite BD (j’adore ce format poche de chez Folio !) que l’on se plait à découvrir en fin de journal pour la détente mais aussi pour les travers contemporains qu’elle évoque.  On ne se tord pas de rire, mais le cocasse de certaines scènes m’a bien plu, tout autant que les petits jeux (différences, quizz, problème) qui font de ce titre une bonne lecture sans prise de tête.



21/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 282 autres membres