Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Malika Ferdjoukh et Cati Baur : Quatre soeurs, tome 1 : Enid et tome 2 : Hortense

Quatre soeurs, tome 1 : Enid  et Quatre soeurs, tome 2 : Hortense de Malika Ferdjoukh et  Cati Baur   5/5 (05-01-2014)

 

Enid (151 pages) et Hortense (160 pages), les deux premiers tomes de l’adaptation BD des romans Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh sont parus le 8 janvier 2014 aux Editions Rue de Sèvres.

 

images (130x173).jpg   Couverture 4ST2 Hortense plat 1 (134x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

 

Tome 1 : Enid

Orphelines depuis peu, les sœurs Verdelaine vivent à la Vill'Hervé, une grande maison en bord de mer. Enid, c'est la plus jeune, celle qui ne comprend pas vraiment les choses de l'amour, celle que personne ne croit quand elle dit qu'elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Geneviève, ni Hortense, ni Bettina... Pas même Charlie l'aînée qui s'occupe de toute la petite tribu.

Tome 2 : Hortense

Hortense, sur sa falaise, tient son journal intime. Elle y raconte combien c'estdur d'être une sur cinq, une parmi la multitude. Que va-t-elle devenir ? Architecte de monuments éternels ? Chirurgienne de maladies incurables ? Et si c'était comédienne ? Pour cela, il faut une présence, une voix, de la mémoire et de l'entraînement. Alors elle referme son journal, quitte sa falaise, et elle fonce.

 

Mon avis :

 

Un billet conjoint pour ces deux tomes parus simultanément qu’il est impossible de ne pas lire d’affilé. J’ai dévoré Enid et Hortense en un après-midi (après midi cocooning sur le canap’ avec ma fille de 10 ans). C’est simple, j’ai tout aimé ! Les histoires, les personnages, les lieux (cette vieille bâtisse au bord de la falaise surplombant l’océan atlantique), tous les dessins pétillants de vie…que dire d’autre ? Que vous ayez lu ou non les romans de Malika Ferdjoukh, ne passez pas à côté de ces excellentes bandes-dessinées.  

A la fois proches du réel et d’une douceur enfantine, les vignettes de Cati Baur  sont superbes. Je trouve qu’elle a su avec maestria rendre vivant les textes de Malika Ferdjoukh. Voilà une magnifique collaboration, dont l’auteure nous livre en fin d’ouvrage les secrets et anecdotes.

 

Et sinon de quoi s’agit-il ? Quatre sœurs, c’est tout simplement l’histoire de cinq sœurs ! Enid, Geneviève, Bettina, Hortense et Charlie Verdelaine ont perdu leurs parents il y a deux ans dans un accident de voiture. Pas facile de vivre sans eux…Heureusement, elles ne sont pas tout à fait seules, car les fantômes de Lucie et Fred Verdelaine veillent encore parfois sur leurs cinq enfants (les voir ainsi roder est assez folklorique !), il y a tante Lucrèce (dite « l’emmerdeuse », et là encore c’est un concentré  de loufoquerie) et Basile, l’amoureux de Charlie.

Et puis surtout, à elles cinq, elles forment une équipe du tonnerre, une vraie famille qui s’en sort admirablement bien, malgré les coups durs, le chagrin et les difficultés qu’il y a à cohabiter parfois. Elles ont chacune leur caractère, leur tempérament mais restent solidaires et unies.

 

Laissez-moi vous les présenter, il y a donc :

quatresoeursbd2.jpg

Hortense, 11 ans, toujours le nez dans les bouquins, à lire et à écrire sans son journal intime,

Bettina 14 ans, la rouquine qui accorde une grande importance aux feuilletons TV et à son physique (c’est d’ailleurs la seule à avoir sa propre salle de bain, pour le bien des autres membres de la famille aussi),

Charlie, l’aînée, 23 ans, la tutrice, qui a dû laisser de côté ses études pour s’occuper de tout ce ptit monde (et elle s’en sort comme une chef),

Enid, 9 ans, la plus jeune, un peu fougueuse et proche des petites bêtes,

Et Geneviève, 16 ans, Madame intendance, une vraie petite mère au foyer.

 

Après avoir fait leur connaissance dans le premier volet, et avoir suivi Colombe (la fille d’une collègue de Charlie) venue s’installée chez les Verdelaine le temps des vacances, essuyer les frasques et la jalousie de Bettina, nous repartons dans un tome 2 avec Hortense qui tente de prendre confiance en elle et se faire une place parmi ses sœurs, tandis que Bettina découvre l’amour.

1558666515 (287x400).jpg  

Ces deux premières BD sont un délice. On ne s’ennuie pas un instant, on les dévore comme un roman, appréciant en plus les dessins tendres et drôles qui ont le réalisme nécessaire pour coller à la réalité et rendre ces jeunes filles encore plus attachantes.

62642822 (291x400).jpg

En bref : deux jolies histoires faites de chagrin, d’émotion, de beaucoup de vie et d’esprit.  En refermant ce deuxième tome, j’ai eu très envie de me replonger dans les romans éponymes, un peu déçue de ne pas pouvoir me jeter immédiatement sur la suite de ces bandes dessinées plus que réussies.

 



19/01/2014
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres