Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Phillip Gwynne : Rush 1, Dette de sang

Rush, tome 1 : Dette de sang de Phillip Gwynne 4/5 (06-04-2014)

 

Rush, tome 1 : Dette de sang (255 pages) est paru le 12 Mars 2014 aux éditions Casterman.

Site du livre ici

 

3195779439 (117x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Dom Silvagni est né sous une bonne étoile. Il a de la chance : il vit au soleil de la côte australienne. Il a de l'argent : son père est un riche homme d'affaires. Il a du talent : ses performances sur les pistes d'athlétisme le destinent à une brillante carrière sportive. Aujourd'hui, Dom fête ses 15 ans. Mais son premier cadeau est une terrible révélation : sa famille a une dette envers la Mafia... une dette dont il est l'héritier ! Dom est contraint d'exécuter six contrats pour ces criminels, ou il subira un terrible châtiment. Contrat #1 Capturer le Zolt, un jeune hors-la-loi insaisissable.

 

Mon avis :

 

Rush est une nouvelle série jeunesse qui devrait plaisir à un large public. Et même si la couverture est assez masculine, que le personnage principal est un adolescent de 15 ans et que le synopsis est marqué par l’action, je suis persuadée que de nombreuses filles prendront un vrai plaisir à découvrir cette série (en tout cas ça été le cas pour moi).

 

Les bases sont très vite posées. Dom Silvagni est un adolescent qui ne manque de rien. Il vit dans le domaine d’Halcyon Grove (réservé aux millionnaires) à Gold Coast, une ville du Queensland (en Australie) et, est champion de course. Le soir de ses 15 ans, son père et son grand-père Gus le réunissent avec gravité pour lui transmettre son héritage : une dette contractée par son arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père (Dominic, lui aussi), et l’appartenance de la famille à la mafia Ndrangheta. Ainsi pour payer sa dette,  chaque mâle de la lignée doit, à 15 ans, s’acquitter de six traites. Six contrats pour sa liberté, sinon « en cas de défaut, le créancier pourra prélever une livre de chair sur son débiteur » (page 25). Preuve à l’appui (la jambe amputée de Gus), Dom ne peut douter de ces paroles, et doit donc se rendre à l’évidence : comme cadeau d’anniversaire, on peut facilement faire pire !

 

Dans ce premier tome, Dom doit donc remplir son premier contrat: mettre la main sur Zolt, un adolescent en fuite, ultra médiatique, recherché par la police pour vol (et par une bonne partie du pays qui l’adule qui le considère comme le Robin des Bois des temps modernes). Et même s’il vient d’un milieu très aisé, l’argent ne résout pas tous les problèmes. La preuve ici, puisqu’il va devoir s’armer d’une bonne dose de courage et de ruse pour arriver à ses fins. Le dénouement, comme on peut s’en douter, finit bien pour lui (sans quoi le deuxième tome et donc le deuxième contrat, aurait beaucoup moins d’intérêt), mais reste à savoir comment il va s’y prendre pour s’acquitter de ce premier remboursement.

 

Rush est une série qui démarre fort et ne manque aucunement d’action. Ça va très vite (un peu trop peut être des fois) et ce premier tome se dévore en une après-midi sans aucun souci. Le style est simple et assez jeunesse. Mes yeux et mon cerveau d’adulte (un peu critiques…) ont noté quelques détails surréalistes, mais franchement je n’irai pas noter ça comme des défauts. On est bien pris dans l’intrigue et ça file à toute vitesse. On se croirait dans une série TV jeunesse pleine d’action.

 

Dom est un personnage plutôt sympathique. Doué pour la course, mais moins pour les cours, ce qui permet aux jeunes lecteurs une bonne identification. Car finalement, excepté le fait qu’il soit richissime, c’est un gosse comme tous les autres, qui connait d’ailleurs ses premiers élans amoureux. Les personnages féminins, plus en retraits, ont tout de même bien leur place dans cette série. On découvre ici Miranda, la grande sœur de Dom, spécialiste en informatique et en nouvelles technologies, et Imogen, amie d’enfance de Dom, recluse dans sa villa depuis la disparition mystérieuse de son père.

C’est donc tout autant pour la dette et pour Dom, que pour les personnages  secondaires (que j’ai envie de connaître davantage) qu’il me tarde de lire la suite.  Phillip Gwynne signe ici un thriller jeunesse avec ce qu’il faut de tension et au rythme soutenu à conseiller à tout lecteur  (fille et spécialement garçon) dès 12 ans.

 

Pour info : la série se compose de six tomes dont la publication est étalée sur 2014 et 2015, le second (Nuit Noire) étant prévu pour mai et le troisième (Puzzle mortel) pour septembre .



25/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 282 autres membres