Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Linwood Barclay : Cette nuit-là

Cette nuit-là de Linwood Barclay   3/5 (26-03-2013)

 

Cette nuit-là (438 pages), sorti le 5 novembre 2009 aux Editions Belfond, est disponible en format poche depuis le 2 février 2011 chez J'ai lu Thriller.

 

    

 

L’histoire (éditeur) :

 

Vous vous réveillez un matin, la maison est vide, votre famille a disparu...
Cynthia a 14 ans lorsqu'elle se réveille un matin dans une maison vide, ses parents et son frère disparus, sans un mot alors que sa mère ne quitte jamais le domicile sans une petite note pour sa fille. 25 ans plus tard, Cynthia ignore toujours ce qu'il s'est passé cette nuit-là. L'ont-ils abandonnée? Ont-ils été assassinés? Cynthia, aujourd'hui mariée et mère de famille, doit savoir. Très vite, des incidents étranges remettent l'enquête au goût du jour. Cynthia s'approche-t-elle de la vérité? Ou bien est-elle en train de perdre la tête?

 

Mon avis :

Avec une quatrième de couverture comme celle-ci comment ne pas vouloir tenter l’aventure Linwood Barclay ?

 

Cette nuit-là, est l’histoire de Cyntha Bigge. A 14 ans, son père la trouve saoule dans la voiture de son petit copain de 17 ans (alors qu’elle était sensée passée la soirée à étudier chez sa meilleure amie).  Un violente dispute éclate entre elle et ses parents. Elle leur crie des mots qu’elle ne pense pas puis monte se coucher. A son réveil, la maison est vide : ses parents et son frère ont disparu.

Vingt-cinq ans plus tard, Cynthia est devenue Madame Terrence Archer et mère (ultra protectrice) d’une petite Grace, 8 ans. Toujours à la recherche de sa famille, elle profite d’une émission télé pour essayer de relancer l’affaire. Depuis sa diffusion d’étranges éléments viennent troubler la vie de famille, laissant Terry (l’époux de Cynthia) dans l’incertitude quant à la santé mental de sa femme….

 

J’ai apprécié le choix de l’auteur de mettre Terry comme narrateur. Ça permet de prendre un peu de recul dans les évènements qui arrivent à sa femme (et qui lui tombent également dessus) et de  faire de nouvelles suppositions.  Le lecteur n’est pas centré sur l’opinion de Cynthia et sur ce qu’elle imagine et ce qu’elle perçoit. Il peut éventuellement se demander (tout comme Terry) si cette machination ne serait pas juste le fruit de son imagination ou pire encore, si ce ne serait finalement pas elle qui en serait l’investigatrice. Ça fait froid dans le dos, hein ? Alors est-elle la victime qu’elle paraître être….

 

Toute la force de Cette nuit-là est justement de brouiller les pistes. Linwood Barclay nous entraîne dans des tas de suppositions, que l’on  échafaude, que l’on raye, que l’on exclue, puis sur lesquelles on revient…Bref, on se pose des tas de questions et le doute reste présent tout le long de la lecture, tout comme chez Terry, qui perd de plus en plus confiance en sa femme. Le dénouement  arrive  bien avant la fin (à plus d’une centaine de pages), ça  permet de transposer  la tension liée à la disparition de la famille à tout autre chose  de plus terrifiant et de carrément diabolique. Même si les passages en italiques, correspondant à des conversations téléphoniques entre deux personnages inconnus, laissent présager certains points de l’épilogue, ce dernier  reste tout de même surprenant. J’ai même trouvé les dernières révélations à la limite du crédible.

 

J’aime toujours autant le style de Linwood Barclay qui est extrêmement fluide et agréable et il maîtrise l’art des révélations. Le récit est ponctué de rebondissements qui donnent du rythme et surtout qui relance sans cesse notre manière de percevoir les évènements. Les personnages ne m’ont pas particulièrement touchée mais ça n’a pas gâché ma lecture, car ils restent bien dessinés.

 

Cette nuit-là est un thriller haletant qui tient en haleine. Cependant, avec quelques maladresses dans la construction, un récit qui traîne en longueur au début, pas mal de clichés et un dénouement  qui rend l’ensemble très feuilleton américain, je dirais qui mon avis est mitigé. J’ai pris plaisir à le lire mais je n’en garderai pas un souvenir mémorable.  

 

 

Lecture partagée avec  :  C'era una voltaclédesolIngrid59Flo TousleslivresLitchiandciePetitepomBelledenuit, LizouzouDawnKincaid40chloéElsinkastelladeSoundandfury

 

Mon avis sur Les voisins d'à côté :

 



29/03/2013
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres