Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza : Sérum saison 1 épisode 2

Sérum, saison 1, tome 2 de Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza   5/5 (21-01-2013)

 

Sérum, saison 1, tome 2 (211 pages) est paru le  25 avril 2012 aux Editons J'ai lu. Site officiel : ici.

 

 

L’histoire (éditeur) :

 

1773 : Mesmer invente l'hypnose

1886 : Freud invente la psychanalyse

2012 : Draken invente le sérum

Une injection.

Sept minutes pour accéder au subconscient profond d'Emily Scott.

Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.

Quelques jours pour empêcher le pire.

Mais quand les morts suspectent se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

 

Mon avis :

 

Quel plaisir de me replonger dans Sérum. Avant de retrouver l’histoire où on l’a laissée,  à  l’image même d’une série télé, on retrouve des extraits du précédent épisode, permettant de se remettre merveilleusement bien dans les faits et remettre chaque personnage dans son contexte.  Un fois replongé dans l’histoire, c’est un régal !

 

Sérum saison 1 épisode 2 est toujours aussi mystérieux mais plus palpitant. La série, encore plus passionnante, gagne en profondeur. Le récit est visuel, les auteurs ne s’attardent pas dans un millions de détails inutiles et l’intrigue prend doucement (mais avec beaucoup de rythme) de l’intensité.  C’est magistralement orchestré : beaucoup de suspens, une multitude de personnages et une histoire qui a beau se révéler, reste néanmoins  toujours aussi intriguante et plus complexe que ce que l’on aurait pu envisager avec  le premier.

 

Même si certains caractères se dessinent, on n’en apprend ici pas beaucoup plus sur les personnages présentés dans le premier épisode. Il est encore bien difficile de s’en faire une opinion, d’autant que les auteurs donnent de nouveaux éléments qui leur apportent encore plus de mystère (je pense en particulier à Chris Coleman, le frère de l’enquêtrice Lola Gallagher).  Emily, quant à elle, se dévoile un peu plus. Sa thérapie par l’hypnose avec le docteur Arthur Draken porte ses fruits et certains de ses souvenirs (livrés de manière imagée) refont surface. D’autres personnages font leur entrée : Ian Draken (le père du docteur Draken), John et Cathy Singer (couple d’activiste secrets, fondateurs du collectif « Exodus2016 »), William Strongoni (suspecté d’être le meurtrier en série baptisé « la méduse » par les médias) et son avocat Labrie.

 

En à peine 200 pages Sérum continue à porter le lecteur dans une aventure addictive à souhait. Comme dans beaucoup de feuilletons télé la fin est forcément frustrante et tant de questions restent en suspens. Inutile  donc de vous préciser que j’ compte attaquer la suite très vite.

 

 

 

 

Mon avis sur Sérum saison 1 épisode 1 et l'avis d'Audel sur cet épisode.

 

 



22/01/2013
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres