Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Joseph Monninger : Sur la route de Blue Earth

Sur la route de Blue Earth de Joseph Monninger  4/5 (14-08-2014)

 

Sur la route de Blue Earth  (254 pages) est disponible depuis le 9 avril 2014 aux Editions Flammarion dans la collection Tribal.

 

couv34201863 (112x173).jpg


L’histoire (éditeur) :

 

A bord d'un vieux pick up, Hattie et Dolorès emmènent leur cheval sur les grandes plaines de l'Ouest. Commence un road trip grisant, plein de rires et de liberté. Un voyage aux mille chemins qui aidera les deux jeunes filles à trouver leur voie.

 

Mon avis :

 

Lorsque Hattie Wyatt, seize ans, apprend que Speed, un vieux cheval hébergé par les Ferguson (un couple de retraités aisés devenus éleveurs de chevaux) doit être euthanasié, elle décide de lui rendre sa liberté. Avec son amie Dolorès, elle l’embarque dans la remorque et filent à bord de la fourgonnette de Do, direction la Californie. Les voilà partis dans un road trip du New Hawpshire vers l’Ouest, pour atteindre le Minnesota et la terre bleue (Blue Hearth, un lieu  magique qui devrait permettre à Speed de finir ses jours comme un vrai cheval). Sous ses airs de mission de sauvetage animalier, cette figue est aussi pour elles l’occasion de fuir un contexte familial délicat.

 

Joseph Monninger signe encore là un très beau roman jeunesse, où l’amitié, le courage et l’émotion sont au rendez-vous. Le sujet, essentiellement porté sur l’amour des chevaux, n’est pas principalement destiné aux fans de l’animal. Moi qui en aie peur et qui n’éprouve pas plus d’affection que ça pour la bête, j’ai pourtant été captivée par cette histoire qui est avant tout une belle leçon de vie. Voir ces deux jeunes filles, portées par leur projet, si passionnées et si audacieuses m’a beaucoup plu. Je salue au passage le travail de l’auteur qui a très bien su saisir (et surtout retranscrire) l’amitié et la complicité féminine. Loin d’être des ado rebelles, elles se montrent plutôt posées (même si Dolorès se révèle être une fille fragile et d’humeur changeante) et réfléchies. Ce voyage leur permettra d’accomplir une grande chose, tout en prenant du recul sur leur vie, qui va prendre un nouveau tournant.

 

De haltes organisées et préparées en rencontres imprévues, Hattie et Dolorès entraînent le lecteur dans un voyage émouvant et lucide qui devrait ravir les lectrices (principalement) dès 10-12 ans. Sur la route de Bleue Earth, découpé en 9 chapitres sur 250 pages, se lit d’une traite. Le style de Joseph Monninger est agréable et, sans tomber dans la facilité d’un texte jeunesse, reste très accessible. Les personnages sont attachants et les descriptions des grands espaces de l’ouest américain visuelles et enivrantes. Beaucoup de points forts donc pour ce texte que je conseille fortement de découvrir, tout autant que Le garçons qui rêvait de requins du même auteur.

 

Mon avis sur :

 



13/10/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres