Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Claire Pyatt : Révélations de la soeur (pas si) laide de Cendrillon

 

 

Révélations de la soeur (pas si) laide de Cendrillon  de  Claire Pyatt (auteure) et Catherine Girard-Audet (traductrice)

 

Révélations de la soeur (pas si) laide de Cendrillon (128 pages) est un roman junior, à partir de 8 ans, paru le 16 février 2012 aux Editions Goélette dans la collection québécoise L'envers des contes de fées.

 

 

 

L’histoire (éditeur) :

 

" Vous connaissez tous l'histoire : ma sœur Cendrillon a rencontré le Prince Charmant, puis il y a eu la pantoufle de verre, la session de photos, et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Ce que les histoires ne racontent pas, ce sont tous les incidents qui se sont produits et tous les efforts que les personnages secondaires tels que moi ont dû faire pour vous donner une fin aussi heureuse. J'ai tout noté dans mon journal. Lisez-le vite ! " Mildred xxx. Un livre plein d'humour, des révélations croustillantes, le plaisir de retrouver les personnages de son enfance dans un roman.

 

Mon avis :

 

Révélations de la sœur (pas si) laide de Cendrillon est un livre-objet sympathique : il est présenté sous forme de journal intime écrit sur des pages roses girly dont la bordure du haut a une forme qui rappelle celle des tours des châteaux forts. L’histoire tient en un peu plus de 100 pages (une lecture assez courte), avec en bonus à la fin un test et la recette de la tarte aux pommes (rapport à l’histoire).

 

Le récit en lui-même est le journal intime d’une des deux méchantes demi-sœurs de Cendrillon : Mildred (la plus gentille assurément). On ouvre son journal au 10 août, le jour même du départ de Cendrillon avec Prince Charmant. Depuis cette date c’est la catastrophe à la maison, plus rien ne va (lessive, vaisselle, repas) et il devient urgent d’employer une nouvelle femme de ménage. Ce contexte est prétexte à des situations assez cocasses. Au fil des jours on apprend à connaître Mildred et on découvre, avec bonheur et soulagement, qu’elle n’est en réalité pas si méchante (et laide) que ça.

 

L'envers des contes de fées est une collection qui permet d’aller plus loin dans les contes de notre enfance et surtout de voir leurs personnages secondaires sous un autre jour. J’ai trouvé ce concept novateur et plutôt futé.

 

La trame du livre est plein de suspens : la mère de Mildred et sa sœur Agatha sont bien mystérieuses depuis le départ de Cendrillon et elles portent de plus en plus d’intérêt à la sorcellerie. Mildred finit par découvrir que ces deux vraies méchantes préparent un complot visant l’empoisonnement de Cendrillon lors de son mariage avec Prince Charmant prévu le 9 janvier. Avec sa nouvelle amie Bo Peep, Mildred va tenter de déjouer le piège pour sauver sa demi-soeur, le tout dans une aventure qui ne sera pas sans danger.

A côté de cette intrigue, on apprend à apprécier ce personnage si détestable dans le conte original. Elle connait ici les joies de l’amitié (sa première) et surtout toutes les émotions liées à l’amour. C’est d’ailleurs avec plaisir que l’on retrouve plusieurs autres personnages de la littérature enfantine, qui viennent se greffer à l'histoire.

 

Voilà donc une belle façon de lire les contes traditionnels de façon détournée. C’est une histoire complémentaire rigolote et originale dans laquelle les détails du conte (carrosse, souris habillée, Rapunzel, Boucle d’or, Poucet…)  côtoient les éléments de notre époque (GPS, Justin Timberlake, pizza, fer à lisser, machine à laver…). En plus de ce savoureux décalage temporel, il y a tout un tas d’expressions drôles (« Pain d’épice ») et des termes québécois qui m’ont bien fait sourire (« magasiner »). Bien qu’il s’adresse à un jeune public, Révélations de la sœur (pas si) laide de Cendrillon divertit aussi bien les adultes par son humour décalé. Je ne vais pas vous caché que j’ai bien apprécié cette lecture légère et sans prétention.  

 

D’autres titres viennent compléter celui-ci tels que Confessions du (pas si) grand méchant loup de Claire Pyatt (parution février 2012) et Journal intime de la belle-mère (pas si) cruelle de Blanche-Neige de Catherine Girard-Audet (qui j’espère devrait vite arriver en France).

 

  



01/03/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres