Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jenny Valentine : La double vie de Cassiel Roadnight

La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine   4,75/5 (28-11-2013)

 

La double vie de Cassiel Roadnight (284 pages) est disponible depuis le 19 septembre 2013 aux Editions Ecole des Loisirs (collection Médium).

 

couv18914055 (116x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Chap n'a pas cherché à se faire passer pour un autre, il a simplement laissé faire... Dans ce foyer d'urgence pour jeunes paumés où il refusait obstinément de donner son nom, les gens du centre sont venus le voir avec une photo, celle d'un ado porté disparu qui lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Chap a fi ni par dire ce que les autres attendaient, que c'était bien lui Cassiel Roadnight ! Et puis tout s'est enchaîné, la soeur de Cassiel est venue le chercher pour le ramener chez lui, dans sa maison, où l'attendaient sa mère et son grand frère. Chap n'a pas pensé qu'il allait vivre sous leur regard, chaque jour, chaque heure, chaque seconde et qu'il ne pourrait jamais se détendre ni se laisser aller. Un geste déplacé, un mot de travers, une mauvaise réaction risqueraient de donner l'alarme et de tout faire basculer ! Il n'a pas imaginé non plus que Cassiel pouvait cacher un secret monstrueux, et que c'est lui, Chap, qui allait en hériter...

 

Mon avis :

 

La double vie de Cassiel Roadnight est un roman jeunesse (conseillé de 12 à 16 ans) vraiment intrigant. Quand on fait la rencontre de Chap on est tout de suite embarqué dans une histoire qui se révèle de plus en plus énigmatique. Quand un jour, au foyer où il vit, on lui demande s’il est le garçon de la photo, disparu il y a deux ans, il se laisse aller (sans bien réfléchir) à  répondre que c’est bien lui. En même temps, le physique du garçon de la photo est tellement semblable au sien, pourquoi ne pas saisir sa chance. Parce que retrouver une famille et un foyer, c’est une chance non ? Pas tant que ça finalement pour Chap, qui se retrouve très très vite enfermé dans un mensonge qu’il ne maîtrise pas bien. Et quand, arrivé chez les Roadnight et après avoir fait la connaissance d’Eddie (la sœur), Helen (la mère) et Franck (le frère ainé, dans le rôle du père de famille), il se retrouve sur la corde raide, habité par la peur de faire une erreur, d’éveiller les soupçons…Non pas qu’il ait réellement peur de perdre un quelconque avantage à avoir volé cette place, c’est plus l’angoisse de perdre leur confiance et de blesser une famille déjà fragilisée par la perte de Cassiel il y a deux ans.

 

La double vie de Cassiel Roadnight est un roman intelligent qui sonne un peu comme un thriller. Toutes les familles ont un  secret dira le grand-père de Chap. (« Grand-père m’aurait mis en garde contre ça, contre le désir d’avoir une famille, de mener une vie normale. D’après lui la normalité n’était jamais ce qu’on croyait. Il disait que toutes les familles sans exception avaient une ombre obscure en leur sein, un terrible secret. » Page 134). Nous ne sommes pas ici en présence d’un secret mais de deux. Parce que Cassiel n’est pas Cassiel, ça c’est sûr. Mais alors qui se cache sous l’identité de Chap ? Entre la vie de Cassiel Roadnight et la propre vie du narrateur, on est toujours plus poussé à en découvrir davantage.  On apprend donc à connaitre deux familles où les vérités ne sont pas toujours faciles à entendre.

 

Sans que Jenny Valentine ait besoin de s’étendre sur chaque personnage (au risque de perdre l’intérêt et le rythme), j’ai trouvé que la psychologie était très bien maîtrisée. C’est un vrai plaisir de se plonger dans un roman jeunesse aussi bien mené et développé. Chap est un garçon de 16 ans qui fuit depuis qu’il en a 10. Baladé de familles en foyers d’accueil depuis la disparition de son grand-père, il a toujours refusé de livrer son identité, alors quand on lui en propose une sur un plateau, c’est l’occasion ou jamais ! J’ai été particulièrement touchée par ce jeune homme qui est bouleversant de sincérité. C’est loin d’être un personnage manipulateur, comme le début de l’histoire peut laisser supposer. Chap est  juste, bon, intelligent et tellement humain. En prenant la place d’un autre, ce n’est pas tant une vie qu’il s’approprie, c’est plus un foyer avec tout ce qui va avec (amour, tendresse, affection, partage…). Malheureusement, les membres de cette famille ne sont pas à la hauteur de ses attentes, surtout Franck qui m’a mise (autant que Chap) très mal à l’aise, (le réconfort de sa présence s’étiole  finalement peu à peu, jusqu’à rendre cette présence insoutenable et inquiétante). Et puis qui est vraiment Cassiel Roadnight ? Pourquoi a-t-il disparu il y a deux ans ?

 

Les questions rythment la lecture et le besoin de réponse s’impose de plus en plus fortement. Jenny Valentine  accentue ce besoin de savoir en pimentant l’histoire de nouvelles difficultés. La double vie de Cassiel Roadnight ne manque vraiment pas de suspens. On se laisse porter par les pensées de Chap, le narrateur, jusqu’à l’épilogue, qui arrive un peu brutalement je trouve mais qui était loin des hypothèses que j’avais échafaudées.

 

« Moi seul, caché dans le corps de Cassiel, pouvais voir la différence. Moi seul, piégé à l’intérieur de la vérité, toujours sur mes gardes, brulant d’être libre. J’avais raconté ce mensonge, et maintenant j’étais obligé de le garder comme si j’y étais enchaîné, comme si je traînais un boulet, comme si j’étais épinglé au mur.
(…) Quelque chose en moi se mit à rêver de ne plus rien avoir, aussi intensément que j’avais rêvé d’avoir une famille. Je désirais de nouveau ne plus être personne avec la même soif que j’avais eue de devenir Cassiel. Je désirais rester à l’écart, à part, seul, et ne pas faire comme tout le monde. Parfois, j’aurais simplement voulu reprendre mon mensonge, ne pas le dire, ne l’avoir jamais dit. » Page 132

 

En bref : roman jeunesse haletant et original, La double vie de Cassiel Roadnight est à mettre entre toutes les mains. Jeunes et adultes ne manqueront pas de le trouver  réussi !

Une Pépite 2013 du roman ado européen  bien méritée !

 

11863992 (114x173).jpg  18375887 (113x173).jpg

 



11/12/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres