Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jacques Expert : Sauvez-moi

Sauvez-moi de Jacques Expert    4/5 (20-06-2018)

 

Sauvez-moi (400 pages) est disponible depuis le 14 juin 2018 aux Editions Sonatine.

 

6.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Nicolas Thomas vient de fêter son cinquante-deuxième anniversaire lorsqu’il passe les portes de la centrale de Clairvaux. Après trente ans d’incarcération, il est enfin libre. Personne ne l’attend. Tous ceux qu’il connaissait l’ont abandonné depuis longtemps, depuis le jour où il a été reconnu coupable d’avoir sauvagement assassiné quatre jeunes femmes dans des conditions terribles. Sophie Ponchartrain est commissaire divisionnaire à Paris. Lorsqu’elle apprend la libération conditionnelle de Nicolas, elle se souvient de cette journée harassante de garde à vue où elle lui a arraché des aveux. C’est à elle seule, jeune recrue à la criminelle, qu’il avait confessé ses crimes avant de revenir soudainement sur sa déclaration. C’est en clamant son innocence qu’il a été condamné à la perpétuité. L’affaire ne tarde pas à la rattraper. En effet, quelques jours après sa libération, Nicolas disparaît. Et un nouveau meurtre est commis, en tous points semblable à ceux dont il a été accusé trente ans plus tôt. Sophie reçoit alors une nouvelle lettre de Nicolas, dans laquelle il nie être l’auteur des meurtres. Elle se conclut par ces mots : « Sauvez-moi ! » Au-delà de l’intrigue aux rebondissements saisissants et de personnages d’une terrifiante réalité, Jacques Expert, spécialiste reconnu des affaires judiciaires françaises, nous fait profiter ici d’une expérience qui donne à son récit une authenticité rare.

 

Mon avis :

 

Jacques Expert revient pour une nouvelle intrigue perturbante qui ne laisse pas beaucoup de répit au lecteur tant au niveau du déroulé des événements (nombreux, rapides et ponctués de nombreux rebondissements) qu’au niveau du trouble qu’il s’amuse à semer dans la perception de la vérité.

Nicolas Thomas, 21 ans, est reconnu coupable en 1960 d’une série de meurtres particulièrement atroces de femmes. Sa condamnation a permis à Sophie Ponchartrain, jeune flic qui vient juste de trouver sa place dans cet univers d’hommes, deux ans après être arrivée seconde de sa promotion, de se voir promue et de lancer sa carrière. Celui qui criait haut et fort son innocence, tout en étant incapable de justifier sa défense face à toutes les preuves que la police lui présentait, et qui refusait de se livrer aux différents responsables de l’enquête, a finalement décidé de se livrer et signer sans difficulté ses aveux, après un entretien seul avec Ponchartrain.

«  « Je n’ai fait que mon boulot, patron, avait-elle répondu, modeste. Il y a aussi une part de chance…

-Allons, allons, Ponchartrain, ce n’est pas de la chance, c’est du bon boulot. Du super boulot !

- c’en est fini pour ce type, il n’y aura plus d’autres victimes. Pour moi, c’est tout ce qui compte », s’était-elle contentée de répondre.

« Franchement, elle a des couille », avait lancé le divisionnaire devant es hommes. Et Sophie avait lu dans leurs yeux un début de respect. » Page 53

Et pourtant… Nicolas Thomas, celui qui a été baptisé par la presse « le monstre au visage d’ange », n’a jamais cessé de clamer son innocence. Aujourd’hui, 30 ans plus tard, sa libération conditionnelle a été acceptée. Nicolas est dehors...et les crimes reprennent…

A Paris, la police traque Guillaume Chambaraud. Sophie Ponchartrain, devenue commissionnaire divisionnaire à la tête d’une équipe de 5 hommes, est persuadée de sa culpabilité dans une affaire d’exhibitionniste. Lorsque celui-ci passe à l’étape supérieure, viole et tue brutalement une jeune femme dans un parking parisien, elle compte tout mettre en œuvre pour l’arrêter et le faire condamner…

 

Sauvez-moi est un polar qui joue sur les apparences et les certitudes mais qui met en avant, surtout, les victimes du système judiciaire et l’acharnement policier.  Nicolas Thomas, autant que Guillaume Chambaraux sont-ils des victimes de Ponchartrain, femme forte qui tient coûte que coûte à mener une brillante carrière et faire un pied de nez à tous les hommes flics qui ne voient pas d’un bon œil l’intégration d’ « une poule » dans leur univers ? Ou bien sont-ils des psychopathes manipulateurs jouant sur l’image de victime innocente face à l’opiniâtreté d’une policière zélée ?

Ah, c’est bien le problème ici, impossible de vraiment savoir. On a bien évidement notre ressenti mais Jacques Expert s’amuse à ne poser véritablement aucune certitude jusqu’au bout où, enfin, on sait ce qui se cache vraiment derrière certains masques…

 

Nombreux personnages, plus ou moins développés mais toujours suffisamment esquissés pour  nous les rendre plus ou moins attachants (certains particulièrement détestables !!!) et pour amplifier les émotions et l’inquiétude, une écriture (comme d’habitude) vive, haletante et réaliste, et une intrigue captivante aux engrenages très bien huilés qui sur 30 ans ne perd jamais le lecteur (bien au contraire !!!) voilà pourquoi Sauvez-moi est si addictif.

C’est une lecture qui se veut très rapide (parce qu’on veut savoir mais aussi parce que le style et la construction s’y prête beaucoup. Mais c’est aussi et avant tout une lecture assez perturbante. On ne sait pas sur quel pied danse. On a notre point de vue sur de nombreux personnages mais c’est finalement une vision trop trouble pour appeler ça une certitude. Et puis cette série de meurtres qui reprend relance forcément nos doutes sur l’injustice, sur la culpabilité…  Face à l’ignominie des faits et aux conséquences d’un verdict, il devient très compliqué de se tromper mais peut-on si facilement faire confiance au système judiciaire comme il nous l’est présenté là, et au final comme il l’est en réalité ? C’est très inquiétant.

Je n’ai évidemment pas pu totalement suivre Sophie Ponchartrain les yeux fermés, elle m’a été dès le début, dès les premières pages, dès sa présentation (dont ses liens avec sa famille) totalement antipathique, mais rien n’est clair et les faits, les témoignages, les preuves sont là… A moins que….

 

J’ai trouvé l’ensemble très bien mené. La dose de scènes macabres, les dialogues nombreux, les rebondissements, le scénario « très policier » centré sur l’enquête et le suspens en font une bonne lecture du genre.



01/07/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 273 autres membres