Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Franck Thilliez : Fractures

Fractures de Franck Thilliez  4,75/5 (23-02-2014)

 

Fractures  (377 pages) est paru le 1er octobre 2009 aux Editions Le Passage (collection : Ligne Noire), puis en version poche le 14 octobre 2010 dans la collection Policier / Thriller des Editions Pocket(441 pages).

 

9782847421415 (109x173).jpg  fractures (109x173).jpg   fractures-thilliez1 (104x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l'hôpital de Lille, Luc Graham, doit lui révéler le résultat d'un an de psychothérapie, lui apporter cette lumière qu'elle recherche depuis si longtemps. Mais les événements étranges qui se multiplient autour de la jeune femme vont l'en empêcher : son père, agressé chez lui à l'arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu'elle découvre dans sa douche, à propos duquel elle n'a pas le moindre souvenir ; et cet homme retrouvé nu à un abri de bus et qui semble avoir vu le diable en personne. Grâce à l'intervention de Julie Roqueval, assistante sociale en psychiatrie, Luc Graham, d'abord dubitatif, se décide enfin à mener l'enquête. Un aller simple vers la folie...

 

Mon avis :

 

Ça fait un petit moment que je lis Franck Thiliez maintenant et même si ses romans ne sont pas tous égaux (au niveau de mon ressentis), je suis rarement déçue et c’ets toujours avec un grand plaisir que j’ouvre un de ses livres. Fractures ne déroge pas à la règle, et je peux même vous dire qu’il fait partie de mes Thilliez préférés.

 

J’ai adoré l’intrigue qui est complexe (sans être compliquée) et surtout très prenante. L’imagination est encore une fois à la hauteur du travail de recherche que l’auteur apporte à chacune de ses œuvres. Le milieu de la psychiatrie a ici une place très importante et ouvre d’ailleurs le roman (après deux prologues particulièrement intrigants et inquiétants). Nous y croisons Alice Dehaene en pleine séance de thérapie, qui se termine brutalement lorsque la jeune femme prend la fuite de manière inexpliquée. Commence alors la reconstitution d’un puzzle pour découvrir l’histoire de cette femme de 25 ans, issu d’une famille brisée à de nombreux points de vue et qui cache (et se cache) beaucoup de choses terrifiantes, dont tout ce qui entoure la mort de sa sœur il y a dix ans. Au même moment, Julie Roqueval, assistance sociale dans le service psychiatrique l’hôpital de Lille, trouve un homme nu à un arrêt de bus. Atteint de catatonie, il ne semble pas prêt à révéler son identité. Claude Dehaene, le père d’Alice, est de son côté envoyé à l’hôpital pour soigner de graves blessures qu’il s’est infligées avec un couteau. Quels peuvent être les raisons de ses différents états de folies et leur liens, s’il en existe, autre que le psychologue Luc Graham ?

 

Tout le monde a quelque chose à cacher mais les terribles secrets familiaux (parce qu’il est beaucoup questions de famille ici) ne peuvent rester enfuis éternellement. Les liens entres les personnages se font au fil de l’enquête que mènent Alice, Luc et Julie, et les découvertes sont assez stupéfiantes. Franck Thilliez propose une vision de la vengeance très spéciale et arrive à plonger le lecteur dans l’horreur sans effusion de sang ni violence excessive. Le dénouement n’est pas de ceux totalement surprenant qui retournent le cerveau, car même si l’auteur nous entraine parfois sur des fausses pistes et que le suspense est très présent, tout se met en place doucement sans grande surprise au final (et c’est loin d’être un défaut !). On associe les nombreux faits qui jalonnent la lecture et on reconstitue le scénario, avec le besoin de comprendre qui ne lâche pas jusqu’à l’épilogue qui vient éclairer tous les mystères qui planaient. Que demande de plus ?

 

Le style est épuré, le découpage de l’intrigue rythmé (tout comme la syntaxe qui se compose de phrases courtes et directes) et l’histoire très bien ficelée (et sans cesse relancée par de nouveaux événements). Que dire d’autre, sinon vous conseiller ce bon thriller psychologique (totalement indépendant de la série Hennebelle/Sharko).

 

Pour poursuivre la découverte de Fractures je vous propose de découvrir l’avis de Lisalor, avec qui j’ai partagé cette lecture, la page Facebook et le site de Franck Thilliez et le blog d’Alice Dehaene (personnage principal du livre).

 



24/02/2014
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres