Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Florian Pigé : Si curieux

Si curieux de Florian Pigé    4/5 (04-09-2018)

 

Si curieux (32 pages) est disponible depuis le 23 août 2018 chez HongFei Cultures éditions.

 

61s+iKiP96L.jpg

 

L'histoire (éditeur):

 

Une petite tortue part en exploration. Curieuse, elle veut aller voir ce qui se cache plus loin, plus haut, plus bas, dans un sens ou l'autre, jusqu’à l’intérieur de sa carapace. La curiosité, un vilain défaut ?
Une histoire toute en simplicité visuelle, textuelle et d'intention où un « curieux » plein d’interrogations part finalement à la rencontre de ceux qui sont curieux de lui, les lecteurs.

 

Mon avis :

 

Après Si petit et Si Gourmand, qu’est ce qui caractérise au mieux les enfants en terme de joli défaut ? Si curieux, évidemment.

C’est donc avec ce nouvelle adjectif que Florian Pigé referme sa trilogie, première création texte/image de petits albums carrés tout tendres et doux.

 

Si curieux est une petite tortue qui vous toujours voir ce qui se passe à droite et à gauche (mais pas que), s’aventurer dans la gueule du croco voir ce qu’il peut bien y avoir au fond, voir tout en haut de la girafe…  C’est pas de sa faute. Si Curieux s’intéresse à tout et se pose plein de questions, comme pourquoi les vers et serpents n’ont pas de pattes…

 

 g.jpg

 

Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? oui, bon, peut-être un peu parfois… Mais quand on est haut comme trois pommes et que l’on a à peine quelques années derrière soi, ce qui serait vraiment curieux (voir même inquiétant) serait de ne pas l’être, car la curiosité c’est l‘apprentissage et l’ouverture sur le monde.

Tiens, d’ailleurs, en parlant d’ouverture, Si Curieux se demande même qui est suffisamment curieux pour ouvrir ce livre et découvrir cette histoire. C’est plus fort que lui, il faut qu’il aille voir du côté du jeune lecteur si curieux.

 

f.jpg

 

Nouvel opus, nouveau thème (la curiosité), nouvelles dominantes de couleurs (jaune et gris) mais la même simplicité dans la réalisation des pages (un texte très court, parlant, et malicieux et des illustrations faites à l’encre et au tampon d’une grande douceur) et la même efficacité. Le résultat est particulièrement aéré et capte le regard des plus jeunes.

Florian Pigé prône là la découverte de soi, des autres et du monde. Cette trilogie est un belle mise en avant des jolis défauts toujours sous le regard bienveillant des plus grands.

 

A découvrir dès 18 mois.

 

61Oj4NwtnVL.jpg  61VagFf+bFL.jpg




12/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres