Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Eileen Cook : Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

 

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver de Eileen Cook               4/5 (03-09-2011)

 

 

 

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver est un roman frais, léger et bien agréable à lire. L’histoire de Sophie est cousue d’avance, mais peu importe, la plume de l’auteure Eileen Cook  est fluide et les dialogues irrésistibles !

 

L’histoire :

 

Amoureuse de Doug depuis 6 ans, Sophie mène une agréable vie de couple. Cependant, Doug ne veut absolument pas s’engager. Il la quitte et va rapidement voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Trop douloureux pour Sophie, elle décide de lui rende la vie insupportable, pour qu’il comprenne à quel point il était bien avec elle. Elle va même à déplacer régulièrement sa voiture de place sur le parking (pratique de garder un double des clés !) et à se cacher dans la laverie de son immeuble pour lui voler quelques chaussettes (mais jamais une paire !). C’est là (cachée sous un évier) qu’elle s’aperçoit qu’il débute une nouvelle relation avec Miss Melons. Choc !

 

Sur son lieu de travail (librairie spécialisée dans les cherches de tous types), elle fait la connaissance de Nick, prof à l’université chargé de rendre un rapport sur la voyance et la manipulation suggestive. Ce même Nick qui l’avait surprise pleurant sous l’évier de la laverie…

 

Prête à tout pour retrouver son ex, elle décide (avec l’aide de Nick) de se faire passer pour une voyante et de prédire à Miss Melons une relation vouée à l’échec avec ce Doug.

 

Après quelques prédictions dont l’une sauve la vie d’une famille, elle se retrouve propulsée à la radio et devient rapidement célèbre. Cette popularité lui ramène Doug pour meilleur ou pour le pire…

 

Est-elle prête à avouer la vérité ? Est-elle vraiment amoureuse de cet homme ou plutôt de son image ?  Nick, homme simple, brillant…n’est il finalement pas l’homme de sa vie ?

 

Mon avis :

 

Vous l’aurez compris il s’agit d’une histoire de fille et pour les filles, du pur Chick lit, mais je n’ai pas vraiment trouvé le récit trop mièvre et même plutôt intéressant dans l’ensemble.

 

Eileen  Cook, pour son premier roman, réussit à faire entrer le lecteur dans le récit dès la première ligne et, même en se doutant de la fin (ou en l’espérant), on le finit avec beaucoup de plaisir sans aucune lassitude. Les personnages sont attachants, surtout celui de l’héroïne Sophie, qui est bien travaillé. Rien de parfait, un brin agaçante, juste une fille comme nous.

 

Je ne suis pas un fan des romans Chick lit mais il arrive que j’accroche à certains, un peu moins cul-cul que je ne le pensais. Ici, on n’est pas véritablement dans une histoire d’amour à l’eau de rose ni dans un récit dont le sujet de l’histoire est poussé à l’extrême (comme confessions d’une accro du shopping). Il s’agit plus d’une intrigue continue avec un peu de suspens, des sentiments,  et pas mal de rebondissements et beaucoup d’humour. Mais surtout voilà un récit bien dans la réalité qui reste crédible du début à la fin !

 

Le style de l’auteure est très actuel, il met de bonne humeur. Parfait pour se changer les idées.



04/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres