Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Colas Gutman et Marc Boutavant : Chien Pourri à l'école

Chien Pourri à l'école de Colas Gutman (auteur) et Marc Boutavant (illustrateur)   4/5 (02-09-2014)

 

Chien Pourri à l'école  (72 pages) est paru le 20 août 2014 dans la collection Mouche Poche des Editions l’Ecole des Loisirs.

 

couv59410577 (111x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Depuis sa naissance, Chien Pourri a avalé cent cinquante-sept saucisses avariées, bu trois litres et demi d'eau de Javel et a même failli s'empoisonner avec de la mort aux rats. Tout ça parce que dans sa poubelle, Chien Pourri ne sait pas lire les étiquettes ! Mais aujourd'hui, c'est fini : Chien Pourri va à l'école. 

 

Mon avis :

 

Voilà un petit livre parfait pour les jeunes lecteurs qui viennent d’attaquer la rentrée (livre conseillé à partir de 7-8 ans). Avec beaucoup d’humour,  Chien Pourri à l'école montre qu’il ne faut pas se fier aux apparences car l’habit ne fait pas le moine et ce que l’on voit de prime abord chez quelqu’un est loin de refléter sa personnalité.

Chien Pourri ne paye pas de mine comparé aux autres chiens huppés bien fagotés de manteaux et cartables bien remplis. Mais qu’est-ce qu’il est attachant ! Sa bonne humeur constante et son enthousiasme inébranlable font plaisir à voir. Il faut quand même préciser que ce n’est pas donner à tout le monde de gagné par tirage au sort (parmi les chiens errants du quartier) son admission à l’école Royale Clebs, où sont enseignées lecture, écriture…. Et Dieu sait que Chien Pourri désire ardemment apprendre enfin à lire pour ainsi déchiffrer les étiquettes (et ne plus avaler Javel et Mort-aux-Rats) dans les poubelles et raconter des histoires à son Chaplapla.

 

La rentrée scolaire n’est pas toujours un bon souvenir pour les jeunes écoliers… que dire de Chien Pourri ? Pour n’importe quel autre chien elle aurait été la pire journée de sa vie (ses puces, ses tiques ne manquent pas de le faire repérer et d’attirer moqueries et brimades). Ah, Chien Pourri est au-dessus de tout ça ! Non, franchement, Chien Pourri est trop « naïf » pour y voir le mal. Et puis l’amitié est plus forte que tout non ? Ce vieux cabot aura ici le plaisir de rencontrer un labrador (le seul chien à l’accepter tel qu’il est)  et de retrouver son Chaplapla à la sortie de l’école, preuve que la différence n’a que peu d’importance quand il s’agit d’amitié.

 

Première rencontre avec ce drôle de chien pas commun en littérature, et pourtant quatrième volet de ses aventures, Chien Pourri à l’école est une belle histoire qui rappelle très fortement les cours de récré de nos chères têtes blondes. Il permet donc de dédramatiser certaines rentrées et de voir le positif de ces situations pas toujours confortables. Car voilà une école sans pitié pour Chien Pourri. Bon, même si c’est vrai qu’il dénote fortement avec son cartable en sac plastique et ses puces en guise de manteau, ce n’est pas une raison pour s’en donner à cœur joie. Heureusement c’est un bon toutou simple, positif, un brin naïf et tellement heureux d’avoir sa chance.

Merci Colas Gutman  et Marc Boutavant pour ce petit livre plein de cœur et cette belle leçon de vie ! Chien Pourri a beau être moche et puant, sa véritable nature est d’être un compagnon hors pair, un ami fiable au grand cœur !



19/09/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres