Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Claude Gutman : Les extraordinaires aventures de tous les jours

Les extraordinaires aventures de tous les jours de Claude Gutman   4,5/5 (12-04-2015)

 

Les extraordinaires aventures de tous les jours (75 pages) sort le 22 avril 2015 chez Flammarion, dans la collection Castor poche Benjamin.

 

71LdF+DvOmL (130x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Six petites histoires qui racontent la vie quotidienne de Bastien, 8 ans. Accompagné de ses parents, sa sœur Julie et ses amis, il fait tous les jours de nouvelles découvertes sur la vie, qui lui permettent de grandir.

 

Mon avis :

 

Votre enfant n’aime pas lire ? Les extraordinaires aventures de tous les jours  est la solution !

Ces six histoires, qui se partagent les 75 pages de ce petit livre illustré, devraient vous aider à leur donne le goût de la lecture.

 

Bastien est un gamin comme tous ceux qui vont lire ses aventures, alors forcément ça rapproche.

Ce bonhomme de 8 ans ment, est encore parfois trop petit pour plein de choses (ou d’autres fois trop grand !), a une grande sœur en 6ème qu’il déteste mais avec qui il s’entend plutôt bien quand il est question de se liguer contre les parents (vous savez, ceux qui disent toujours « plus tard » ou « non », et surtout quand il est question d’avoir un petit animal de compagnie…), connaît des premières fois  excitantes (mais aussi des terrifiantes, comme se perdre dans un parc d’attraction ou passer sa première soirée tout seul à la maison), et connait des interrogations (le père noël existe-t-il vraiment ?)….

 

Pari tenu que votre bambin va lire ce livre en entier, aimer ces histoires, sourire (les chutes sont adorables et en même temps fidèles à l’esprit enfant), se reconnaître et en vouloir surement encore plus une fois terminé, parce que Les extraordinaires aventures de tous les jours  parle de leur quotidien et l’évoque avec humour et tendresse.

 

Et puis après, pour leur mettre l’eau à la bouche, suit un extrait de 11 pages de Félix Têtedeveau d’Anne-Marie Desplat-Duc. Parce qu’il n’est pas toujours facile de porter son nom, surtout quand on s’appelle Félix Têtedeveau, et qu’on n’a parfois rien à voir avec ses parents, grands-parents et autres Têtedeveau (bouchers de père en fils depuis 5 générations), il vaut mieux avoir de belles ambitions. Cet extrait est une bonne idée pour ne pas s’arrêter en si bon chemin et continuer ainsi l’aventure lecture, parce qu’ils voudront forcément en savoir plus avec ce début sympathique.

71ggBynSFjL (130x173).jpg



20/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres