Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cecelia Ahern : La vie est un arc-en-ciel

La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern       5/5  (29-01-2012)


 

J’avais ce livre dans ma Wish depuis un petit moment, je ne sais d'ailleurs plus pour quelle raison précise. La 4ème de couverture n’y était pas pour rien et j’ai sans doute lu quelques avis enthousiastes le concernant, mais ma mémoire me joue des tours.

Toujours est-il  que ce petit bijou de romantisme et de bonne humeur était bien au chaud dans ma fameuse Wish et que le destin m’a fait croiser le chemin de Mya qui m’a permis de voir ce roman venir intégrer les rangs de ma PAL. Merci à toi, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce « livre doudou » (pour reprendre ton expression !)

 

Sorti le 1er mai 2005 chez Albin Michel, la Vie est un arc-en-ciel (410 pages) est également disponible en version poche chez les éditions J’ai lu dans la collection Pretty Comédie.

 

 

    

 

L’histoire  (éditeur) :

 

Sur les bancs de l'école, Rosie et Alex s'étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d'une longue série d'imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux " amis " devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu'au plus profond d'eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d'amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre... Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu'elle impose sont, comme souvent, autant d'obstacles pour (re)connaître l'amour !

 

Mon avis :

 

Avant de commencer à vous parler de l’histoire, il est important de préciser certains points quant à la mise en forme du récit. Il s’agit d’un roman épistolaire où toutes les formes d’écritures modernes sont utilisées : petits mots d’enfants, lettres, mails, discussions instantanées (chats, MSN..), cartes postales, cartes de vœux… ça m’a un peu surprise en début de lecture sans pour autant me déranger. Il n’y a pas d’indication temporelle précise (aucune date) et parfois le destinataire n’est pas explicitement indiqué. Néanmoins, la compréhension et la lecture sont lipides car il y a assez peu de personnages, et les cartes de vœux (Noël, anniversaire, nouvel an) permettent de situer les correspondances dans le temps et de se rendre compte de l’évolution du récit (sur plus de 40 ans tout de même). Le lecteur s’y retrouve très bien.

 

J’ai beaucoup aimé ce livre. L’écriture de Cecelia Ahern est bien agréable : légère, pleine d’humour (parfois teintée d’ironie) et de tendresse.  Le récit avance vite et on est parfois étonné de voir s’écouler autant de temps entre deux correspondances. C’est de la Chick-lit, mais je n’y ai rien trouvé de trop mièvre ou trop décalé. Tout est en simplicité et pourtant riche en émotion. L’auteure arrive facilement à nous faire rire, nous émouvoir et nous énerver mais au final c’est un texte très positif dont la force de l’amitié est magistralement mise en avant.

 

Le thème est classique : une histoire d’amour et d’amitié, de séparation et de retrouvailles, mais on prend un grand plaisir à suivre la vie de chaque personnages. Il y a bien entendu les protagonistes Alex et Rosie, mais aussi tous les autres qui tournent autour (famille, amis). Ils sont sympathiques (Machin-Greg et Kevin un peu moins) et ont tous un rôle à jouer dans la relation du couple Rosie-Alex. On découvre ces derniers tout jeunes, alors qu’ils sont à l’école et qu’ils s’échangent des petits mots (avec quelques fautes d’orthographe qui font sourire) et on les suit de l’adolescence jusqu’à l’âge adulte. On sait éperdument qu’ils sont fous l’un de l’autre, mais la vie faite d’hésitations, de coïncidences, de non-dits et de rendez-vous manqués, les oblige à vivre leur vie respective désormais faite d’attente, de déceptions et de doutes. Rosie, très touchante, n’a pas une vie facile mais heureusement qu’elle est bien entourée (surtout par son amie Rudy qui m’a fait beaucoup rire !) et sa force de caractère lui permet d’arriver à ce qu’elle rêve et désire le plus.

 

La fin est un happy end comme je les aime, certes prévisible mais c’est ce qu’on entend de ce genre de littérature. Aucun regret, juste un très bon moment de lecture que je vous conseille fortement. Alors, si vous avez besoin d’une lecture qui fait du bien au moral, ne cherchez pas plus loin. La vie est un arc-en-ciel m’a d’ailleurs donné envie de connaître d’avantage les autres romans de Cecelia Ahern.

 



09/02/2012
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres