Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Brian McGreevy : Hemlock Grove

Hemlock Grove  de Brian McGreevy     3/5 (16-09-2017)

 

Hemlock Grove  (408 pages) est disponible depuis le 24 août 2017 aux  Editions Super 8 (traduction : Cécile Leclère).

 

5.jpg 6.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Hemlock Grove (Pennsylvanie) n’est plus une petite ville paisible. Dans les bois, le corps mutilé d’une jeune fille vient d’être retrouvée. Une chasse à l’homme est lancée. Au sein de la communauté, cependant, une angoissante question se fait jour : ce meurtre est-il vraiment l’œuvre d’un homme ? Et si certains en savaient plus qu’ils ne voulaient bien le dire ?
C’est sans doute le cas de Peter Rumancek, jeune gitan qui vient d’emménager en ville avec sa mère et qui a raconté aux élèves du lycée qu’il e?tait un loup-garou. Ou de Roman Godfrey, héritier local, et qui fait preuve auprès de ses camarades d’un complexe de supériorité pathologique, alors que sa petite sœur Shelley souffre d’une maladie monstrueuse. Les deux garçons – que tout oppose – vont se rapprocher à la suite de ce meurtre pour tenter d’en percer le mystère. Parallèlement, la famille de Roman s’efforce de cacher les étranges expériences scientifiques effectue?es par le Dr Johann Pryce au sein de la société Godfrey...! 

 

Mon avis :

 

Le scénario, digne d’un film d’horreur, de ce roman avait tout pour me plaire et les premières pages m’ont confortée dans l’idée que j’allais passer un bon moment. Mais mon plaisir n’a pas été jusqu’au bout malheureusement et j’ai difficilement été jusqu’à la fin.
Pourquoi ? 
Je lui ai trouvé un côté jeune adulte qui m’a dérangée, et m’a empêchée de me situer entre l’horreur et le livre bourré d’ado pour ado. Du coup, ça a un peu cassé l’ambiance… 

J’ai pourtant aimé ce lieu mystérieux (presque mystique) et troublant. Hemlock Grove, petite ville de Pennsylvanie où était implantée la mythique aciérie Godfrey Steel Company (aujourd’hui fermée) m’a beaucoup fait penser à Twin Peaks, d’autant que nombreux des personnages ont un côté un peu frappadingue ou très « spécial » et plus ou moins liés entre eux.

 

Ensuite, les personnages. Tout était très bien parti au début (même s’il y avait foule et qu’il me fallait parfois un petit temps pour resituer qui était qui) car l’auteur, même en apposant tout de suite l’étiquette sur le jeune Peter, a réussi à très vite jeter des zones d’ombres sur chacun et à les rendre troublants, voire même inquiétants. Mais bon, en voyant Roman et Peter, deux ado que tout oppose et qui décident de s’associer pour démêler cette affaire de tueur en série/ animal assoiffé de sang… j’ai vite compris que je n’arriverai pas à me sortir de cette idée de roman pour ado en mal de sensations fortes. 

Quant au style de brian McGreevy…un temps d’adaptation est nécessaire là encore. C’est tantôt brut, tantôt plus travaillé, et des fois carrément obscur….

 

Hemlock Grove est un roman très visuel qui plaira à beaucoup (une série télé a d’ailleurs été réalisée pour le compte de Netflix). J’ai été vite lassée (et, moins impliquée, j’ai plus d’une fois décroché et peiné à terminer) sans aucun doute parce que j’aurais préféré un véritable roman d’horreur bien terrifiant. 
J’ai été mauvais public (il ne correspondait tout simplement pas à mes attentes) mais suis certaine qu’il trouvera un bon écho car, si j’ai trouvé que ça partait dans de trop nombreuses directions (et surtout pas vraiment celles que j’aurais aimé), c’est peut-être le point fort de ce livre qui ne laisse pas beaucoup de répit au lecteur.

 

6a0120a5f35956970c017ee56db0dd970d-800wi.jpg



15/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres