Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Bernard Friot : Le livre de mes records nuls

Le livre de mes records nuls de Bernard Friot  3,5/5 (21-02-2014)

 

Le livre de mes records nuls (137 pages) est  paru le 15 janvier 2014 aux Editions Flammarion Jeunesse, dans la collection Roman 10-13 ans.

 

couv58452710 (127x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Nul, nul et nul ! Ben a 11 ans et il est nul. Mais pas la nullité bas de gamme à portée de tous, non, plutôt le genre de nullité qui bat des records et mérite des diplômes personnalisés : record du plus grand nombre de chaussettes dépareillées, de pannes provoquées, de grimaces réussies... Mais Ben a un secret : il rêve de devenir clown. Pour ça, il est plutôt doué ! Peut-être n'est-il pas si nul, après tout...

 

Mon avis :

 

Ma fille me ventant tellement les qualités de la série Journal d’un dégonflé, que l’envie de lire  Le livre de mes records nul, dont la présentation me faisait énormément pensé à l’idée des livres de Jeff Kinney, est venue naturellement. Je n’ai pas été déçue, car Le livre de Bernard Friot se présente comme un journal secret, qui ne devrait (en principe) être lu par personne, celui de Ben Letourneux, un garçon de 11 ans (et 111 jours) pétillant, plein de ressources et de bêtises (plus crétines et crades les unes que les autres). 

 

En vérité, Ben, sans cesse relégué au rôle de garçon (frère, élève, fils…) idiot, incapable et tellement nul, a décidé de se décerner des diplômes de nullité. Alors de février à juin, on découvre ses records de saleté, de fils indigne, de rots, de fausses notes…Mais pas que, puisqu’au fil de ses bêtises (qui n’en sont pas toutes au final) se dessine l’histoire d’une rencontre. Fan de cirque, Ben suit des cours de numéros de cirque et fait, par l’intermédiaire de l’école de cirque, la connaissance d’un clown mime. Il est d’autant plus content d’avoir Lukas en professeur, qu’il connait déjà certains de ses numéros qu’il a pu admirer sur la place du marché, et qu’il admire beaucoup le personnage. Une belle amitié va se créer et révéler au jeune garçon les belles qualités qui l’habitent. 

 

Destiné au 9-10 ans (mais parfaitement accessible aux 7-8 ans), ce livre est agréable à lire. La narration colle bien au personnage et aux garçons de cet âge (j’ai pu y retrouver un peu des âneries de mon fils et pas mal de ses réflexions). L’auteur permet aux lecteurs une bonne identification  grâce au style et aux situations quotidiennes (comme des relations légèrement tendues entre frère et sœur, qui sont très crédibles). 

 

En bref : Le livre de mes records nul est un court livre, plein d’humour et qui, sans être le premier a tâter ce terrain, garde une part d’originalité (mise en page, graphisme et typographie..). Il devrait plaire par ses situations potaches et sa légèreté, aux  jeunes lecteurs et par son fond (qui traite des différences générationnelles et autres) aux parents qui apprécieront le message véhiculé par Bernard Friot.

 

Cette lecture compte pour le Challenge Un mois = Une consigne :

            Février : Lire un livre dont la tranche ou la couverture est rouge



02/03/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres