Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Anne-Laure Bondoux : Noémie superstar

Noémie superstar  d'Anne-Laure Bondoux   4/5 (10-03-2017)

 

Noémie superstar (42 pages) est paru le 12 janvier 2017 aux Editions Syros Jeunesse (collection Les Mini Syros).

 

6_.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Un film va être tourné au village ! C'est la boulangère qui a montré l'annonce à Noémie : " Pour les besoins du film, la production recherche des enfants entre sept et neuf ans. Envoyer une photo... " Noémie aimerait bien jouer la star, mais elle n'y croit pas trop... Car avec ses lunettes, elle ne se trouve pas assez jolie !

 

Mon avis :

 

Les parents de Noémie, en apprenant qu’un tournage avec la célèbre active Chloé Dubato va avoir lieu dans la ville (et sur les conseils de la boulangère), sont bien tentés de l’inscrire au casting, son profil correspondant parfaitement aux figurants recherchés. Mais Noémie, avec ses lunettes, n’a pas vraiment confiance en elle et en ses chances, d’autant que la prétentieuses et jolie Garance s’en donne à cœur joie pour la rabaisser.

Alors quand ses parents envoient une photo d’elle sans lunettes et qu’elle apprend qu’elle est retenue, c’est la cata ! Comment va-t-elle faire sans ses yeux ?

Et si justement ces lunettes étaient son atout et lui permettaient de belles choses…..

 

Noémie superstar est un joli petit roman qui évoque l’expérience d’un tournage ciné à l’échelle des enfants avec des questionnements et des émotions de leur âge. Mais au-delà de cette rencontre avec la figuration, il est question de jalousie et de manque de confiance. Ainsi, les petits tracas de la vie (doutes et défauts) se mêlent aux grands aventures et aux jolies réussites.

 

Le format (11 par 16 cm) et le nombres de pages (une quarantaine) sont, je trouve, les atouts de cette collection Mini Syros. Parfait pour attirer les tout jeunes lecteurs débutants vers la lecture ! Le plus dur est fait, croyez-moi, car une fois la première page tournée, je doute qu’Is regrettent d’avoir débuter cette lecture et je parie même qu’ils ne lèveront plus le nez avant d’avoir tourné la dernière page.

Parce qu’elle parle d’enfants, parce qu’elle parle aux enfants, pare qu’elle évoque des choses de la vie des grands et des petits (agréables ou pas), Marie-Laure Bondoux sait capter l’attention des lecteurs et la maintenir jusqu’au bout. Ses récits sont éloquents, positifs et dédramatisant et le style simple et entrainant.

 Alors pour seulement 3 euros, impensable de priver les enfants de ces petits romans épatants.

 

Dans la même collection et du même auteur :  Voilà comment je suis devenu un héros !



21/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres