Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Alden Bell : Les Faucheurs sont les Anges

Les Faucheurs sont les Anges d’Alden Bell  4/5 (21-09-2012)


Les Faucheurs sont les anges (288 pages) est disponible depuis le 20 avril 2012 chez Bragelone (genre : fantastique). Son auteur n’est autre que le mari de Megan AbbottReçu à l’occasion du Swap Zombies en mai dernier, je suis contente de ne pas l’avoir abandonné dans ma Pile à Lire.  

 

 

L’histoire (éditeur) :


Temple n’a aucun souvenir du monde avant la chute.
Du monde avant les zombies, avant les camps de survivants, avant les plaines de suie où tombent les vivants et se lèvent les morts.
Temple a quinze ans, mais le temps de l’innocence est depuis longtemps révolu. Seule face à la nature, à ses miracles et à sa sauvagerie, elle est pourtant décidée à profiter de ce que la vie peut encore lui offrir, et à découvrir ce que dissimule l’horizon. 
Et derrière cette adolescente au coeur simple et dur, habitée par le désir d’être juste, se profile l’ombre de l’homme qui a juré de la tuer.
Un récit puissant, sur la survie et l’humanité. Un livre terrifiant, mais profondément moral.

 

Mon avis :


Les faucheurs sont les anges m’a totalement captivée. Je m’attendais à une histoire de zombies dans le genre gore et effrayante à la The walking dead de Robert Kirkman, et bien pas du tout. C’est un roman dans la veine de La Route de Cormac McCarthy, un de ceux qui véhiculent beaucoup d’émotions (et pas que forcément celle du dégoût).

 

Histoire post-apocalyptique, Les faucheurs sont les anges est le récit de la survie de Temple,  une jeune fille de 15 ans qui n’a jamais connu l’ancien monde autrement que par les souvenirs des anciens, des photos et de vieux films. En effet, cela fait un quart de siècles que la société moderne a explosé et que les morts ont commencé à se relever pour dévorer les vivants. Alors que beaucoup de vivants préfèrent vivre en groupe, certains même dans de vraies villes-forteresses avec une organisation semblable à ce qu’il y a avait il y a 25 ans, Temple est du genre solitaire, jamais résolue à vouloir se poser (et ce ne sont pourtant pas les occasions qui manquent). Sa vie se résume à parcourir les Etats-Unis, errer de ville en ville et survivre à l’invasion zombie. Son voyage lui fait faire une multitude de haltes (bonnes, moins bonnes ou carrément mauvaises) et lui donne mille et une occasions de réfléchir, se remettre en question, doutant constamment de la bonté de son âme.

 

N’allez pas croire pour autant que Les faucheurs sont les anges est un récit initiatique où il ne se passe rien. Bien au contraire, chaque nouveau départ est l’occasion de rencontres qui se révèlent de plus en plus surprenantes et riches en rebondissements. Son voyage se transforme d’ailleurs en fuite quand, après avoir tué un homme pour se défendre, elle est poursuivie par son frère bien décidé à se venger, et deviendra même une quête. Même si l’ambiance se rapproche des autres romans de zombies (la tension est toujours plus ou moins présente), celui-là dénote tout de même  par son personnage (jeune, féminin et surtout née 10 ans après l’invasion), son intrigue qui se situe plus de 25 ans après que le fléau soit tombé (je n’ai d’ailleurs pas le souvenir que la cause soit évoquée), et surtout par ses émotions. Ce n’est pas un roman qui tombe dans le gore (bien que sanglant par moment). La peine, la peur, l’amour, la tendresse sont aussi tres présents.  

 

Illettrée, Temple n’est pas pour autant idiote. C’est même une jeune fille très dégourdie, douée d’une force de caractère incroyable et surtout bien trop mure pour son âge. L’ouverture du roman la fait apparaitre froide et sans cœur (totalement hermétique au mort-vivant venu s’échouer sur son phare). En réalité c’est un personnage tout en nuance. Capable de se défendre, de faire face et de se dépêtrer d’un tas de situations dangereuses, de prendre des décisions dans vraiment hésiter, elle apparait zen et sûre d’elle. Et pourtant, elle se révèle aussi très fragile, loin d’être insensible, constamment à douter de ce qu’elle vaut et plus dégoutée d’elle-même que des « sacs à viande » qui l’entourent. Elle m’a vraiment beaucoup touchée d’une part parce qu’elle est orpheline, qu’elle ne connaît que ce mode dévasté et aussi parce qu’elle traine une histoire personnelle douloureuse, qu’elle livre tout doucement au fil de son voyage.

C’est finalement elle qui fait l’histoire et non les zombies, simple prétexte à son cheminement et celui de l’Homme en général.

 

L’écriture d’Alden Bell est fluide. L’utilisation du présent donne un réalisme et du rythme à l’intrigue, ne laissant aucun temps mort à la lecture. De plus, malgré une construction au niveau des dialogues assez particulière (pas de ponctuation annonçant les prises de parole pourtant très présentes), les lignes, les pages et les chapitres défilent tout seuls, sans difficulté. C’est un plaisir de suivre Temple (je m’emballe peut être un peu, car je n’aimerai pas du tout me trouver à ses côtés) ou en tout cas de la découvrir à travers le style d’Alden Bell. Moi qui ne suis pas spécialement portée sur la religion, toutes les références à Dieu ne m’ont pas sprécialement dérangée (même si très-trop présentes). J'ai trouvé qu'elles collaient plutôt bien aux reflexions de Temple.

 

Pour ceux ou celles qui n’ont aucun penchant pour les lectures mettant en scène des mort-vivants, je vous invite tout de même à découvrir ce roman et surtout son héroïne tout en contraste dont je me souviendrai encore longtemps.


NB : j’aimerais tout de même ajouter que certains détails m’ont parus peu crédibles, comme arriver à trouver encore de la nourriture qui ne soit pas avariée dans les supermachés, ou voir des centrales fournir de l’énergie ou encore de voir Temple trouver si facilement de l’essence dans les pompes à essence (comme si les survivants passés avant elle n’avaient jamais eu besoin de faire le plein). Mais bon…


Avis des autres participants de cette lecture commune : Mamz'elle AmandinelulaiAvelineReveline, Dex, Michou

 



22/09/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres