Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Adam Nevill : Derniers jours

Derniers jours d’Adam Nevill   3,5 (07-07-2014)

 

Derniers jours  (456 pages) est paru le 16 avril 2014 aux  Editions Bragelonne.

 

couv43280342 (110x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Quand Kyle Freeman, réalisateur indépendant, est chargé de réaliser un documentaire sur une secte oubliée, il y voit un moyen de rembourser ses dettes. Le Temple des Derniers Jours, basé dans le désert d’Arizona et dirigé par un gourou à la réputation sulfureuse, a connu une fin sanglante. Pourtant, les rumeurs vont encore bon train sur les pratiques déviantes et les expériences paranormales du groupe. Bientôt, une série de phénomènes inexpliqués s’abat sur la production. Visites nocturnes troublantes, disparitions soudaines et découvertes d’atroces artefacts, le tournage vire au cauchemar…

 

Mon avis :

 

Je ne vous cache pas que depuis sa sortie, Derniers jours me tentait beaucoup, par sa couverture, par les promesses de sa quatrième de couverture : expérience paranormales,  phénomènes inexpliqués, visites nocturnes, découvertes d’atroces artefacts, cauchemar, disparitions soudaines…Je me suis dit que ce bouquin là risquait de me donner des sueurs froides. Et comme je suis du genre à aimer ça, sans plus réfléchir, j’ai foncé !

 

Alors me voilà plongée dans l’intrigue qui m’entraîne sur le tournage d’un film documentaire. Max Solomon (directeur général de Révélations Production) propose à Kyle Freeman (cinéaste indépendant) de travailler sur une inquiétante affaire de secte qui a fini de façon sanglante en 1975 dans le désert de l’Arizona avec la mort de la plupart de ses membres dont sœur Katherine, son leader charismatique. Kyle qui a rudement besoin d’argent pour payer les nombreuses dettes accumulées, il n’hésite pas longtemps à la promesse d »’un forte somme d’argent et aussi à celle d’une possible réussite dans le milieu. Il se voit alors embarquer malgré lui avec ses 2 acolytes au cœur d’une affaire, pourtant maintes fois abordée précédemment  dans des livres et des documentaires, qui devient de plus en plus surnaturelle et surtout terrifiante. 

Après quelques séquences de films tournées en Angleterre où est né le Temple des Derniers Jours, il est directement confronté à des événements troublants (la sensation de présence, des sons et une épouvantable odeur) qui lui glacent le sang.

La poursuite du documentaire en France, dans la ferme de Normandie, confirme ses doutes. L’enquête qu’il mène en Amérique lui prouve ses craintes. Loin d’être une banale tuerie (pour le moins sanglante) provoquée par un gourou totalement déséquilibré croyant être prochainement mis à mal par la police et le FBI, les divers témoignages et les preuves révèlent plutôt une présence maléfique qui plonge Kyle et sa bande dans l’horreur.

 

Le scénario vous plait ? Et bien je peux vous dire qu’il est bien construit et que les mélange faits-divers/ surnaturel se fait vraiment bien. Les éléments relatifs aux mauvais traitements dans la secte et la folie de Katherine (privation, abstinence, humiliation sexuelles et brutalité) font déjà froid dans le dos, et la petite touche de fantastique qui s’étale au fur et à mesure dans le récit accentue le malaise. L’auteur suggestionne constamment et fait monter la tension. Je vous mentirai en, vous disant que j’ai frissonné en lisant ce live, mais il m’a mise parfois mal à l’aise et mes rêves en ont été un peu touchés.

Cependant, je me dois aussi de mettre en avant la faiblesse du roman : c’est long, parfois terriblement long !!!! Les descriptions semblent sans fin et le désagréable  sentiment de ne pas avancer se fait de plus en plus présent. Mais bon, j’ai tenu bon. Je voulais avoir des réponses. Et puis  Adam Nevill arrive tout de même (malgré ses longueurs) à tenir son lecteur accroché, et il faut reconnaître que l’utilisation de la caméra très suggestive apporte tout ce qu’il faut de suspense et plonge dans une ambiance à la Blair Witch comme j’aime. Il joue avec l’Histoire (vielle de presque 450 ans), expliquant de manière riche et intéressante les faits fantastiques et l’arrivée de créatures démoniaques.

 

Il m’aura fallu beaucoup de temps pour le lire, mais je ne peux pas dire pour autant que je me suis ennuyée. Car même si Deniers Jours manque cruellement de rythme (et souffre de quelques répétitions), il arrive à tenir en haleine grâce aux révélations et évidement à l’atmosphère angoissante dans laquelle tombe Kyle et nous avec….

 



08/07/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres