Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Vincent Villeminot et Yann Autret : Ma famille normale contre les zombies

Ma famille normale contre les zombies  de Vincent Villeminot (auteur) et Yann Autret  (illustrateur)   4/5 (01-12-2015)

 

Ma famille normale contre les zombies (256 pages) est sorti le 2 janvier 2015 aux Editions Nathan.

La bande annonce ici.

 

couv35551371 (125x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Je m'appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n'avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n'est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C'est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu'ils se sont mis à attaquer les gens. Qu'ils ont contaminé ma petite sœur. Qu'on a appris qu'il s'agissait d'une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu'on s'est retrouvés assiégés par dix mille morts-vivants qui voulaient rentrer par les toilettes...

 

Mon avis :

 

Quand vous tombez sur des épreuves non corrigées aussi déjantées, ça vous laisse imaginer le livre définitif ! Ma famille normale contre les zombies  est un roman illustré loufoque, bourré d’humour et hors norme (même dans sa version non définitive).

 

P1090130.JPG P1090131.JPG



Madoloup est une ado de 16 ans (ou presque), rousse, ordinaire, passionnée de musique (ce qui lui vaut d’être en 1ere L musicale en internat au lycée de Chambery).Avec sa famille, elle passe ses vacances d’été chez les grands-parents. Et quelles vacances ! Un virus zombie vient de contaminer la population. Louve la cadette est touchée et  papi, mamie ont disparu. C’est la panique ! Heureusement que l’aîné ThéoPaïle est un passionné philo, de série Z et films d’horreur tel qu’Apocalypse zombie, et ça, ça peut aider…

« Mon père dit :- Bien, et maintenant, Jean-Lapin, tu nous explique ce qui va se passer quand on va partir chercher tes grands-parents, ta sainte mère et moi…

Mon frère dit : - Euh, c’est assez compliqué… Théoriquement, lors de la tentative de sortie, le premier qui meurt c’est :

Le noir jovial, puis le plus haut gradé du commando, puis la blonde healthy coiffée en brosse, puis le scientifique machiavélique mais repentant, puis…

Mon père dit : - D’accord. Alors le plus simple, c’est que tu nous dises plutôt qui a une chance de s’en tirer, et comment ?

Mon frère dit : - Ah, OK…ça, c’est simple. La seule qui s’en tire et revient au QG, c’est la fille en minishort avec des super longues jambes, des gros seins et un riot gun, accompagnée par son random guy qui l’aime secrètement.

Mon père dit : - Je vois… » Chapitre 14 

P1090132.JPG

 

Autant être clair tout de suite, Ma famille normale contre les zombies  est un récit qui utilise tous les clichés possibles liés aux zombies, qui se base sur la loufoquerie pour revisite le genre zombie. Ça marche super bien. Je me suis amusée et bidonnée pendant toute cette lecture où tout est tourné à la dérision.

C’est bourré de répliques qui font mouche, les personnages sont décalés, c’est outrageusement exagéré, la crédibilité est proche de zéro, il y a des tas de références à tout et n’importe quoi (marques détournées, citations diverses allant du Seigneur des anneaux à Cyrano de Bergerac et évidemment présence omniprésents de ref au cinéma telles que Les oiseaux d’Hitchock ou Walking Dead (avec l’évocation de Merle Dixon), les illustrations de Yann Autret collent bien au texte (même si je n’ai pas eu la version définitive, le peu que ces épreuve non corrigées nous offrent est déjà très bien)…Bref, ça ne plaira pas à tout le monde mais moi je me suis régalée !

 P1090129.JPG

L’auteur m’a avoué avoir pris un grand plaisir à concevoir ce livre (et pour le citer : il l’a fait en « se bidonnant ») et je pense avoir pris autant de plaisir à le lire. On ne dira rien de l’intrigue où tout s’enchaîne vite, juste qu’elle mise sur l’humour et la dérision (un peu à la manière du film Shaun of dead). Les clins d’œil multiples peuvent toucher aussi bien les plus jeunes (à qui est principalement destiné le livre) que les plus vieux qui passeront un moment léger et loufoque, plus qu’un vrai moment littéraire.

 

Ne cherchez pas là  une lecture avec une histoire convaincante, Ma famille normale contre les zombies  est du grand n’importe quoi mais que c’est bon et loin d’être bête ! 

 

P1080891.JPG P1080977.JPG



30/03/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres