Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Shari Lapena : L’étranger dans la maison

L’étranger dans la maison de Shari Lapena   3.75/5 (28-01-2019)

 

L’étranger dans la maison (304 pages) est disponible depuis le 17 Janvier 2019 aux  Editions Presses de la Cité (Traduction : Valérie Le Plouhinec).

 

7.jpg

 

 

L'histoire (éditeur) :

 

" Comment te sens-tu ? " Elle voudrait répondre " terrifiée ". À la place, elle dit, avec un faible sourire : " Heureuse d'être à la maison. "
Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d'avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s'est volatilisée. Alors qu'il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d'un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d'ordinaire 
jamais les pieds. À son réveil à l'hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Les médecins parlent d'amnésie temporaire. En convalescence chez elle, Karen est 
décidée à reprendre le cours de sa vie. Sauf que quelque chose cloche. Elle sait que, depuis quelques mois, quelqu'un s'introduit en leur absence dans la maison... 

 

Après l'immense succès du Couple d'à côté, la nouvelle reine du thriller domestique revient 
avec un roman toujours aussi addictif, qui raconte les faux-semblants de la vie conjugale – ou comment, à force de grands secrets ou de petites trahisons, un geste malheureux peut faire voler en éclats un bonheur de façade.

 

Mon avis :

 

Ce 13 août, lorsque Tom Krupp rentre du travail dans son quartier résidentiel du nord de New York, il est étonné de ne pas trouver la voiture de sa épouse garée devant alors que les lumières à l’intérieur sont restées allumées et que la porte d’entrée n’est pas verrouillée. Tout porte à croire qu’elle est partie contre son grès où de manière très précipitée. Ne la voyant pas rentrer, il décide de de contacter la police, lorsque celle-ci sonne à son domicile : une femme a été victime d‘un accident dans la route, blessée, elle a été transportée à l’hôpital mais rien en permet son identification (aucun papier n’a été retrouvé sur elle) excepté la voiture au nom de Karen Krupp, sa femme depuis deux ans.

Tom est incrédule, sa femme est une excellente conductrice et elle n’avait surtout aucune raison de se trouver dans ce quartier malfamé du sud de la ville (surtout à la tombée de la nuit). L’agent Fleming est d’ailleurs tout aussi circonspect car ni droguée ni ivre au moment des faits et aujourd’hui amnésique à la suite de la commotion cérébrale, la jeune femme est incapable de s’expliquer.

« Elle en cache des choses à l'homme qu'elle aime. Et elle a tremblé  l'idée que le Dr Fulton aille raconter à Tom et à la police ce qu'elle a dit en arrivant aux urgence. si seulement elle pouvait se rappeler ce qui s'est passé ce soir-là ! elle a l'impression d'être une aveugle s'efforçant d'esquiver les obstacles. » Page 54

« C'est insidieux, le soupçon. Les doutes sont arrivés sur la pointe des pieds, des choses qu'il avait toujours réussi à chasser de ses pensées jusqu'à présent. » Page 76

La police locale enquête donc. Et quand un cadavre est découvert dans un restaurant désaffecté à proximité du lieu du choc, la section des homicides en vient naturellement à s’interroger sur cet  accident causé par un excès vitesse, sur ce qu’ils ont trouvé à proximité et la présence sur place de cette petite bourgeoise sans histoire.

En vérité ici tout le monde a quelque chose à cacher et dans cette petite rue du quartier de Henry Park, chacun a une part d’ombre qui va finalement éclater au grand jour….ou pas…

 

L’étranger dans la maison, second roman de Shari Lapena, est encore une fois un thriller addictif. Ecrit au présent, le texte possède un excellent rythme. Et c’est encore une fois là le principal atout de ce roman. Associé à une intrigue riche en rebondissements (le joli twist après une centaine de page n’a fait qu’accentuer mon plaisir de lecture), l’histoire ne souffre d’aucun temps mort.

On suit ici la mise en lumière d’une femme très secrète (qui semble dissimuler beaucoup de choses et qui en plus souffre d’amnésie…tient donc, comme c’est facile !!), tout en éprouvant une certaine fébrilité quant au pourquoi de tant de mystère. Et si le danger rodait véritablement ? Oui, mais lequel ??

 

Bon pour être honnête, j’ai lu L’étranger dans la maison avec plaisir et facilité, toutefois, il y a là quelques éléments qui ne m’ont pas permise d’en faire un coup de cœur (loin de là). Les personnages secondaires (la police entre autre) est d’une fadeur…. Je ne vous parle pas de Tom, le mari, qui aime tant sa femme qu’il préfère s’accrocher au fait qu’elle est innocente, sans même s’interroger sur son passé… Et puis, la manière dont est conduite l’enquête… On est là davantage dans le thriller psychologique que le roman policier j’en conviens, mais bon, ça manque de crédibilité tout ça (tout autant que cette toute dernière partie qui arrive brutalement et qui laisse supposer encore quelques événements : fin bâclée ou fin ouverte, j’ai préféré croire à cette seconde option).

 

Ces détails écartés, L’étranger dans la maison est une histoire rythmée qui, sans être spécialement haletante, reste vive. Il y a là une bonne dose de secrets et de non-dits qui permettent un suspens latent bien agréable. Alors lorsque la manipulation vient se greffer à ce cocktail, ça marche plutôt bien.

Ça reste donc un thriller qui marche bien. Et, alors que  Le couple d’à côté misait sur l’excès de rebondissements (jusqu’à devenir du grand n’importe quoi), ce nouveau roman arrive à doser les coups de théâtre. C’est peut-être pour le coup un peu prévisible (les ficelles semblent tellement évidentes !) mais ne vous y fiez pas, car l’auteure arrive encore à nous surprendre (et vous risquez de vous sentir un peu manipuler…).



07/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres