Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Robin Benway : La pire mission de ma vie

La pire mission de ma vie de Robin Benway  4/5 (18-01-2014)

 

La pire mission de ma vie (409 pages) est paru le 16 janvier 2014 chez Nathan Jeunesse dans la collection Grand Format Fille.

 

couv58214725 (111x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. 
Cela peut sembler étonnant, mais quand on est fille d'espions, c'est assez banal. 
A 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo. 
- Son objectif: Accéder à des infos que détiendrait Armand Oliver, journaliste.
- Sa méthode: Se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.
- Sa couverture: devenir une lycéenne comme les autres.
- Le Hic: Personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !

 

Mon avis :

 

Excellent titre jeunesse, La pire mission de ma vie mêle action, suspense et une héroïne sympathique dans une intrigue accessible dès treize ans. C’est frais et vivant. Robin Benway nous emmène dans la vie de Margaret Silver et on se laisse facilement entraîner dans son histoire.

 

Petite précision concernant cette héroïne pas comme les autres : c’est une espionne. Forcément quand on a deux parents espions, qu’on a ouvert son premier cadenas à trois ans, un prénom qui se prête à des combinaisons de diminutifs infinies (pratique pour changer d’identité, et encore plus quand l’ami de la famille est  faussaire, capable de vous créer de faux papiers en un rien de temps), et qu’on travaille pour le Collectif, une organisation clandestine chargée de réparer de nombreux torts (le tout dans le plus grand secret), et bien ça laisse présager des aventure rocambolesques. Ou pas tant que ça finalement, puisque c’est son quotidien. Sauf que là on lui accorde une première mission solo et que la vie du Collectif (et de tous ses membres) est en jeu. Quelle pression ! Oui mais les doigts dans le nez car Maggy a une longue expérience derrière elle. Sauf que (et oui, encore un pépin) : elle tombe sous le charme de sa cible (si charmant, soit dit en passant…)

La pire mission de ma vie est donc un roman qui accorde autant d’importance à l’amour qu’à l’action et, version adolescente un poil en manque de sociabilité, c’est drôle et pétillant.

 

J’ai trouvé que dans l’ensemble ce livre était original et bien conduit, suffisamment crédible pour que les lecteurs adultes (comme moi) accrochent et prennent plaisir à le lire. Ne vous attendez pas pour autant à rencontrer James Bond, version femme. On est dans de la littérature vraiment centrée ado, mais c’est ce qui lui donne ce petit plus pimpant qui met le sourire. Les jeunes y trouveront leur compte  c’est certain. C’est accessible (le style est simple) et la narration à la première personne met tout de suite le lecteur dans la confidence et dans l’ambiance. On a vite envie d’aimer cette gamine, qui (malgré sa vie hors norme) a les même problèmes que les autres adolescentes : des parents toujours sur son dos, la peur du premier baiser (et du reste), une copine pas facile à gérer…J’ai aimé son répondant et sa manière de nous raconter son expérience, qui s’avère une sacrée aventures.

La plus belle mission de sa vie sans doute !

 

17560115 (114x173).jpg  13132661 (114x173).jpg  18583270 (114x173).jpg




02/02/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres