Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Renz et Tanguy Ferrand : Texto maudit 1, Le défi

Texto maudit, Tome 1 : Le défi de Renz (Scenario) et Tanguy Ferrand  (Illustrations)   3,75/5 (02-11-2018)

 

Le défi (54 pages) premier volume de la série Texto maudit est disponible depuis le 24 octobre 2018 aux  Editions Jungle (collection : Jungle Frissons).

 

1L.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Quatre adolescents (Alice, Roxanne, Sacha et Tidiane) se retrouvent un vendredi soir pour passer une bonne soirée ensemble. Pour « pimenter » leur petite réunion, Sacha leur raconte l’histoire du texto maudit ! Il s’agit d’envoyer un texto particulier au 9696, puis ils recevront tous une réponse de l’au-delà. Malgré de petites réticences, ils le font. Très vite, en recevant une réponse, ils se rendent compte que la malédiction est tombée sur eux. Il n’ont que quatre jours pour trouver une solution pour casser cette malédiction, sinon ils disparaîtront !

 

Mon avis :

 

BD horrifique spéciale ado, Texto maudit commence avec un premier volet (Le défi) efficace.

 

L’histoire, peut-être un peu classique (à la Candy Man ou The ring version « téléphone ») mais qui marche toutefois bien, est celle de l’invocation d’un démon par quatre ados via leur portable après un rapide « même pas cap » et qui, bien évidemment, va avoir de fâcheuses conséquences.

On est clairement dans un slasher (film d’épouvante pour ado dont Scream  avait si bien relancé le genre à son époque) mais ici-là version bande dessinée.

 

812npUWi-dL.jpg 814TnRub4tL.jpg 

Sacha, lors d’une soirée entre copains raconte la légende du texto maudit (la tenant de son oncle) : envoyez un texto au 9696 et vous réveillez le terrible Düü… Alice n’y croyant pas un minute et remettant en doute cette histoire peu crédible est mise au défi. C’est parti : les quatre ados se lancent dans l’envoi du message et dans la seconde ils reçoivent une réponse.

La malédiction du spectre noir s’abat sur eux (en pourrissant leur quotidien) et contamine tous ceux qui posent leurs yeux sur leurs téléphones (rendant leur comportant étrange et suicidaire). Il est grand temps de demander de l’aide à l’oncle Gabriel.

 

 DSC_0631.JPG

 

Quand on approche de la quarantaine comme moi et qu’on a soupé des tonnes de films et romans d’horreur (ou autres d’ailleurs), impossible de ne pas y voir pas mal de clichés et de « déjà vus », d’autant que le thème de la légende urbaine a déjà été pas mal exploité. Mais, quand on est un jeune ado (dès 12, 13 ans) ça marche très bien et on se laisse facilement prendre par l’histoire un brin effrayante.

 

 DSC_0632.JPG

 

Si la manière de résoudre l’affaire est peut-être un peu simplette, fort heureusement les évènements ne se passent pas comme prévus. D’autre part, on pourra reprocher quelques détails parfois loufoques (la cagoule qui protège) et un dénouement trop rapide jouant sur la crédibilité, mais (voilà des remarques d’adulte tatillonne habituée aux lectures effrayantes) cette premier BD jeunesse classée « Frissons » des éditions Jungle n’est pas mal du tout. On est dans un univers « ado » et les lecteurs n’auront aucun problème à se projeter dans ce scénario qui a beau être fantastiques n’est reste pas moins facile à suivre, même par ceux qui ne sont pas adeptes de cet univers,

 

Texto maudit est un premier pas vers le genre qui ne devrait pas décevoir. Les illustrations de Tagy Ferrand sont très réussies. Le choix des teintes autant que les plans contribuent à merveille à l’atmosphère effrayante.

 

Le plus : la dernière vignette qui APPELLE la suite !!! C’est rude de nous laisser comme ça. Vivement la suite !



17/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 275 autres membres