Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Renaud Marhic : Les Lutins Urbains 1, L'attaque du Pizz'Raptor

Les Lutins Urbains, tome 1 : L'attaque du Pizz'Raptor  de Renaud Marhic   3,5/5 (25-11-2013)

 

L'attaque du Pizz'Raptor (136  pages) est le premier tome des Lutins Urbains, paru le 1 octobre 2013 aux   Editions P’tit Louis, dans la collection Romans jeunesse.

Site des lutins et page Facebook

 

Les lutins urbains (109x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Quel est donc cet inconnu qui s’en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l’argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n’est pas un lutin, ça y ressemble bien… Mais voilà le coupable arrêté : c’était un simple SDF. Affaire réglée. Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz’ Raptor va le mener jusqu’à l’Université d’Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B., Docteur en Lutinologie...

 

Mon avis :

 

Tout d’abord, merci à l’auteur Renaud Marhic   pour sa prise de contact originale et pétillante !

Voici donc mon avis sur le premier tome des Lutins Urbains (vous voyez que le livre n’aura pas eu vraiment le temps de prendre la poussière, repartant ainsi vers d’autres contrées). Texte jeunesse, l’attaque du Pizz'Raptor  se situe entre le fantastique, le comique, le roman folklorique…Ou non, en fait c’est plutôt un peu de tout ça et ce mélange marche assez bien car on ne s’ennuie pas un instant (il y a pas mal de surprises) et on sourit souvent. Renaud Marhic  nous raconte son histoire avec beaucoup de peps et d’originalité.

 

L’attaque du Pizz'Raptor  est l’histoire de Gustave Flicman, un policier (vous l’aviez sans doute deviné avec ce nom !) prêt à tout pour mettre la main sur l’énergumène qui a déjà agressé 132 livreurs de pizzas. Sauf que dans sa tentative, ça ne se passe pas comme prévu. Il a beau avoir revêtu l’uniforme de livreur, enfourché une mobylette et être préparé pour cette rencontre, le drôle de petit malfrat s’échappe. Il faut  dire que ce type n’est pas n’importe qui, c’est un lutin urbain…Non, non, il ne s’agit pas d’une légende comme le pensait également Gustave. Les lutins sont parmi nous ! Cette soudaine apparition serait en plus liée au fait que de plus en plus de personnes croient en ces récit merveilleux. Et oui, vous, moi et Gustave sommes tous un peu responsables !

Et ce n’est pas parce que Gustave est nouveau dans le métier, et que personne ne semble vraiment l’écouter, qu’il compte s’arrêter là. Parce qu’en plus un innocent a été accusé à sa place, il est bien décider à arrêter le fauteur de trouble, et peu importe si les trois précédents hommes à avoir essayé ont mal fini !

 

L’histoire en plus d’être placée sous le signe du farfelu, est racontée de manière un peu spéciale. Par exemple, plutôt que de trouver des astérisques  ou des numéros renvoyant à une note en bas de page, on a ici des petits « psitt » (qui donne une p’tit côté confidentiel sympa) qui renvoient vers des mots du narrateur : explication et même quelques conseils. On y croise également d’autres éléments saugrenus  comme des nuggets à l’autruche, un reporteur nommé Kevin Jactfort, Peyo (le papa des Schtroumpfs), des proverbes remaniés… C’est un monde un peu futuriste où on croise des personnages rigolos et très loufoques, où la police (les pompiers et encore d’autres) est sponsorisée par… (Je m’autocensure, je préfère vous laisser la surprise. C’est meilleur !).

 

Accessible dès 10 ans, L'attaque du Pizz'Raptor  a une couverture un brin « mâle » trompeuse, car il n’est pas spécialement à tendance masculine. Il est à découvrir aussi bien par les garçons que par les filles, qui passeront l’un ou l’autre un aussi bon moment (avec une jolie morale en fin d’histoire). Et nous adultes ne sommes pas en reste grâce à une plume dynamique qui mêle jeux de mots, allusions diverses et un petit suspens qui dirige bien agréablement la lecture. 



05/12/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres