Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Pierre Alary et Sorj Chalandon : Mon traître (BD)

Mon traître (BD) de Pierre Alary  et Sorj Chalandon  5/5 (20-02-2018)

 

La version BD de Mon traître (144 pages) est disponible depuis le 10 janvier 2018 aux  Editions Rue de Sèvres

 

8.jpg

 

L'histoire (éditeur) :

 

Antoine, luthier parisien se prend d’amour pour l’Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain irlandais, et mènent des actions pour le compte de l’IRA . Un soir à Belfast, il fait la connaissance du charismatique Tyrone Meehan, responsable de l’IRA, vétéran de tous les combats contre la puissance britannique. Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître... « Mon traître », comme l’appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais. Il les avait tous trahis, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir…

 

Mon avis :

 

Le pari de mettre en image le très bon Mon traite de Sorj Chalandon est superbement réussi !

 

3.jpg

Les émotions sont ici très fortes et j’ai été happée par les vignettes, totalement prise dans l’histoire que j’ai vue défiler avec force et émotions. J’ai été absolument conquise par cette adaptation.

 

5.jpg

 

 

Les illustrations de Pierre Alary sont évocatrices. On est tout de suite saisi par les sentiments du personnage principal, Antoine, luthier français, venu passer pacques en Irlande en 1997 chez des amis, qui fait la connaissance en 1997 de Tyrone Meehan, leader charismatique de l’Ira.

Une amitié improbable va s’en suivre accompagnée d’un investissement pour l’armée républicaine irlandaise de la part du jeune français qu’il va défendre comme sa cause, à la hauteur de ses moyens, et surtout dans la mesure ou Tyrone l’autorisera à s’investir (comme un père, ce dernier préférant que le jeune homme ne soit pas impliqué dans les combats politiques et les guerres civiles).

Mais près de 30 ans plus tard, il apprend dans les journaux français la traitrise de celui qu’il considérait comme son mentor, son père.

 

6.jpg 2.jpg

 

 

Mon traître est l’histoire de deux hommes (dont celle de Sorj Chalandon dissimulée derrière le personnage d’Antoine), celle de l’Irlande dans ses années les plus sombres, celle d’une amitié éclatée par la vérité, celle d’hommes courageux prêts à tout pour défendre leurs idées, leurs convictions, quitte à y laisser leur vie.

 

7.jpg 

 

Mon traître est un roman très fort. Mis en image par pierre Alary, je trouve qu’il gagne encore plus en intensité et en sensibilité. Le drame, bien que condensé et réduit, ne perd en rien de sa force car la manière qu’a choisi l’auteur/illustrateur de nous le raconter est très réussie. Les tons (ocres, kakis, marrons, gris…), le découpage et le cadencement rendent très bien la tension, le tragique (sans aucune exagération) et les joies.

 

Bref : un roman graphique vibrant qui m’a conquise et ma grande considération pour Sorj Chalandon n’y est (presque) pour rien. A découvrir absolument !

 



30/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 267 autres membres