Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Neil Gaiman : l'étrange vie de Nobody Owens

L'étrange vie de Nobody Owens de Neil Gaiman          4/5 (28-10-2011)


Roman destiné aux jeunes à partir de 12 ans, L'étrange vie de Nobody Owens (320 pages) est sorti en mars 2009 dans la collection Wiz de chez Albin Michel Jeunesse et est disponible depuis avril 2011 en livre de poche chez Hachette Jeunesse dans la collection Ldp Jeunesse Series. Il a remporté le Newbery Medal en 2009.


    


 

L’histoire (éditeur) :

 

Un bébé échappe par miracle à un mystérieux assassin qui vient de tuer sa famille. Le nouveau-né trouve refuge dans le cimetière voisin. Adopté par un couple de fantômes – M et Mme Owens –, ami de Lise, une ex-sorcière excentrique autrefois brûlée vive, et protégé par un vampire mystérieux et fascinant – Silas –, le jeune Nobody Owens grandit heureux, entouré d’amour par une bien drôle de famille. Mais vivre parmi les morts peut se révéler aussi dangereux que d’affronter le monde des vivants. Car le meurtrier des parents de Nobody le traque toujours, plus que jamais décidé à accomplir sa mission : tuer Nobody…


Mons avis :


L'étrange vie de Nobody Owens est un livre agréable dont le rythme maintient constamment l'intérêt du lecteur. L’histoire commence fort (le meurtre de 3 membres d’une famille dont le bébé trouve refuge dans un cimetière) et au fil des pages le suspens reste entier : on sent le danger roder autour de cet enfant, et surtout le mystère quant à la société secrète qui le poursuit reste intacte du début à la fin. On est pressé d’avancer pour en savoir d’avantage et on arrive bien vite à la fin.  D’autre part, on suit avec intérêt la vie de Nobody à partir de son adoption par un couple de fantômes jusqu’à son émancipation. Chaque chapitre représente un moment important de sa vie laissant au lecteur le soin d’imaginer le reste comme étant celle de tous les enfants de son âge. Le roman se présente comme un conte initiatique  (à l’image du Livre de la Jungle qui a inspiré l’auteur) tout en suivant la trame policière liée au meurtre et à l'assassin de ses parents (« le Jack »).


Le style de Neil Gaiman est également très agréable : l’écriture est simple sans être enfantine. Il mélange à merveille les styles et fait se côtoyer le fantastique à l’ordinaire et la vie à la mort. Son écriture légère, ponctuée d’humour offre un contre-poids au macabre et fait ressortir le coté tendre et positif des personnages. On s’attache d’amblée au personnage naïf gentil et attendrissant qu’est Nobody (bébé échappant à la mort et que l’on voit grandir) mais les personnages secondaires sont tout aussi intéressants. Ils sont tous sensés êtres horribles et effrayants (vampires, loups garous, fantômes, momie, sorcière…) mais leur relation avec l’enfant est touchante et positive, on en oublie le coté morbide de ces êtres étranges et mystérieux.

 

Je ne me suis pas ennuyée un instant à la lecture de ce roman mais j’ai n’ai pas trouvé l’histoire assez développée (200 pages supplémentaires n’auraient pas été de trop) et le dénouement reste trop succinct selon moi. L'explication très superficielle ne tient malheureusement qu’en quelques phrases. L'étrange vie de Nobody Owens reste attrayant pour les adultes mais s’adresse véritablement à des plus jeunes. Chacun y trouvera quelque chose grâce à l’écriture poétique de Neil Gaiman qui mélange les genres avec bio : roman policier, fantastique, d’aventure, sentimental, et d’apprentissage. 

Je suis partagée sur ce livre mais bien décidée à me faire une idée sur les autres romans de l’auteur, notamment Coraline.



10/11/2011
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres