Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Miles Corwin : Kind of Blue

Kind of Blue de Miles Corwin   4/5 (05-08-2014)

 

Kind of Blue (500 pages) est sorti le 27 février 2013 aux Editions Calmann-Lévy et en version poche le 5 juin 2014 aux Editions Points.

 

9782702144879 (110x173).jpg   063233efb70a3cd3f4d8abf411f9121a7d45a03b (108x173).jpg 

 

L’histoire (éditeur) :

 

Avant, Ash Levine était flic aux Homicides à Los Angeles et sa vie avait un sens. Avant… la mort de Latisha Patton, témoin sous sa protection lors d’une affaire de meurtre. Miné par la culpabilité, Ash a démissionné et a perdu pied : dépression, divorce et cauchemars obsédants sur sa famille déportée. Un seul remède : reprendre du service et traquer les assassins de Latisha.

 

Mon avis :

 

Excellent polar américain, Kind of blue propulse son lecteur dans Los Angeles (sombre mégalopole gangrénée par les gangs, les trafics en tout genre et la corruption) aux côtés d’Ash Levine (prononcez « Levaine »), un inspecteur hyper méticuleux et consciencieux suspendu à la suite de l’assassinat du  témoin principal de sa dernière enquête. Il reprend du service afin de résoudre le meurtre d’un ancien flic à la retraite.

 

Avec une écriture limpide, Miles Corwin concocte là une intrigue dense, passionnante et pleine de rebondissements. Le côté policier est vraiment très bien mené avec une histoire qui se veut très accessible  en apparence (un simple vol qui aurait mal tourné) mais dont on se doute qu’elle finira par mettre à jour quelques cadavres dans le placard. C’est effectivement le cas et ce qui fait la richesse de cette enquête est le nombre de cadavres (sans être pour autant trop nombreux). Alors point de temps mort, des révélations que l’on ne voit pas venir, et surtout un excellent enquêteur, tenace et prêt à tout pour découvrir la vérité sur la mort de Pete Relovich, quitte à se faire un ou deux ennemis en passant. Bon, ce n’est pas ce qui lui manque, car il a sa dose de mauvais collègues prêts à lui rappeler à tout moment la mort de son témoin principal  il y a onze mois, ou encore ses origines juives…Et oui, Ash Levine est un inspecteur juif peu orthodoxe, qui fait shabbat chez sa maman de temps en temps, mais qui n’est franchement pas un assidu des traditions (au grand dam de sa mère, qui aurait tant aimé voir reprendre des études pour devenir avocat comme son frère). Fils d’une rescapées des camps d’extermination (son père avait quatorze ans quand il a été envoyé à Treblinka), le poids du passé pèse par moment sur lui comme une massue. L’auteur ne manque pas de mettre en avant l’antisémitisme encore tenace au sein de la police américaine, tout autant que l’importance de ce passé dans l’esprit des descendants de rescapés.

 

Raconté à la première personne, Kind of Blue donne envie de s’investir autant que Levine. Et c’est ce que j’ai fait sans le moindre problème, car mile Corwin m’a donné l’impression de suivre un très bon film policier de ceux mettant en scène Clint Eastwood  (je le voyant parfaitement jouer le rôle d’Ash Levine), honnête et maltraité par ses pairs mais foutrement investi et dévoué. Personnage très attachant, j’ai aimé l’homme (à la vie un peu trouble) autant que l’inspecteur. C’est un acharné et la résolution du meurtre de Relovich ne le satisfait pas complètement, car rien ne sera véritablement bouclé tant qu’il n’aura pas trouvé le meurtrier de son témoin Letisha Patton.

 

Kind of blue, polar pointu et prenant, est un vrai plaisir.



14/06/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres