Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Michael Genelin : Les jeunes filles et la mort

Les jeunes filles et la mort de Michael Genelin    3/5 (08-11-2011)

 

Les jeunes filles et la mort (504 pages), est publié aux éditions Marabout en août 2011, est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova.

 


 

L’histoire (éditeur) :

 

En plein cœur de l'hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber... Six jeunes femmes ont péri dans l'accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l'une d'entre elles, devenue prostituée à Bratislava? Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d'une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d'êtres humains, aux quatre coins de l'Europe ? de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne ? à la recherche d'un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu'il veut éliminer. Les jeunes filles et la mort est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d'une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l'atmosphère tourmentée.

  

Mon avis :

 

Je venais de finir Nobody Owens, j’avais envie de changer de genre, mais j’avais un peu peur de commencer ce roman (500 pages d’enquête en Slovaquie…), malgré les bonnes critiques du net.  Finalement, je suis bien entrée dans l'histoire et je l’ai assez bien appréciée. Un grand merci aux éditions Marabout et à MyaRosa, qui m’a fait découvrir et gagner ce roman. 

  

Dès le début j’ai été embarquée dans le texte, et le style de Michael Genelin n’y est pas pour rien. L’écriture est entrainante, fluide, bref très agréable. Bien que traitant d’un sujet difficile et complexe, ce livre reste facile à lire, d’autant que l’auteur distille des pointes d’humour, notamment avec le personnage de Trokan (supérieur de l’enquêtrice). Ne vous fiez d’ailleurs pas aux premières pages du livre, elles annoncent à tort un roman banal et une intrigue classique mais plus on avance, et plus on oublie le lien avec la mort des prostituées, qui devient finalement un simple prétexte à des révélations sur un trafic beaucoup plus important mêlant certains dirigeants.


L’auteur inscrit son roman dans un contexte particulier : la période communiste et son l’idéologie totalitaire de l’Europe de l’Est (on ressent la pression politique avec la présence de la police secrète et la corruption est omniprésente). On apprend ainsi beaucoup de choses sur le passé de la Slovaquie.  Il utilise ce passé historique pour justifier et donner du poids à son récit, d’autant qu’il alterne deux histoires : par flash-back l’histoire personnelle de Jana Matinova (femme policière slovaque qui n’a plus de contact avec sa fille) et l’enquête présente qu’elle mène en Europe (le meurtre de prostituées).


Il y a beaucoup de personnages qui interviennent dans l’histoire, sans pour autant être confus. Concernant la protagoniste, j’ai eu du mal à me prendre d’affection pour elle. Jana apparait très froide, limite antipathique. Elle me semblait un peu sans cœur et puis finalement, avec son histoire personnelle que l’on découvre parallèlement à l’enquête, j’ai appris à m’attacher et j’ai fini par être captivée : c’est une femme intelligente, une enquêtrice compétente, qui a beaucoup souffert. Elle ne fait pas partie de mes enquêtrices préférées mais j’aurai tout de même beaucoup de plaisir à la retrouver dans une prochaine aventure, car je sais que trois autres romans devraient suivre celui-ci dont La mort est mon amie  (publication prévue pour janvier 2012).

  

Pour conclure, je dirai que Les jeunes filles et la mort est pour ma part un brin trop dispersé et confus dans certaines révélations mais reste néanmoins une intrigue policière crédible du début à la fin. C’est une enquête sans temps-morts qui promène le lecteur au fil de l’investigation à travers l’Europe et surtout la France que l’on découvre de façon originale à travers les yeux d’une slovaque et sous la plume d’un américain.

 





17/12/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 286 autres membres