Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Maureen Johnson : Hantée 1, les ombres de la ville

Hantée 1 : les ombres de la ville de Maureen Johnson       2,5/5 (23-06-2012)

 

Les ombres de la ville (432 pages) est le premier roman de la série Hantée de Maureen Johnson, publié le 10 mai 2012 aux Editions Michel Lafon. Je remercie Camille des Editions Michel Lafon pour m’avoir permis de le découvrir.

 


 

L’histoire (éditeur) :

 

À Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable. Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre. Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. À moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime...

 

Mon avis :  

 

Ce livre, dont la couverture est vraiment magnifique, avait de bons avis à sa sortie et quand les éditions Michel Lafon ont proposé ce partenariat j’ai sauté sur l’occasion. L’idée de départ m’a beaucoup attirée : remettre Jack L’Eventreur en piste au XXIème siècle, chouette !  Malheureusement, je n’ai pas été autant emballée que d’autres lecteurs.

 

Aurora, qui préfère qu’on l’appelle Rory, a quitté son patelin Benouville (Nouvelle Orléans) pour suivre ses parents en Angleterre. Elle choisit de suivre ses études à Londres, à l’internat de Wexford. Alors que tout promettait une année riche de rencontres et studieuse, elle débarque au moment même où un tueur en série, s’inspirant du célèbre Jack l’Eventreur, sévit, ce qui trouble légèrement ses projets. En plus de la barbarie dont les meurtres sont commis et la peur qui en découle, Rory doit faire avec des rencontres (plus qu’étranges) qu’elle seule semble faire et surtout voir. 

Il faut avouer que Maureen Johnson a très bien étudié le sujet, car elle n’hésite pas à donner de nombreux détails sur les faits originaux avec une grande précision. D’autant que ces détails s’inscrivent agréablement dans l’histoire, lui donnant un peu plus de noirceur (ou de peur, selon votre sensibilité) et de réalisme. Au-delà de la simple enquête visant à démasquer le meurtrier, Hantée s’oriente vers une dimension surnaturelle qui n’était pas pour me déplaire. Je ne vous en parlerai pas d’avantage, pour ne pas vous gâcher votre lecture, mais le scénario est assez original.

 

Malgré tout, ces éléments n’ont pas été suffisants à rendre la lecture captivante. En effet, je n’ai pas trouvé les personnages attachants. Rory est une adolescente banale et cet aspect est un peu trop mis en avant (la description de son quotidien est un trop long). Son amitié avec sa colocataire Jazza (Julianne) est touchante mais devient tout à coup inexistante avec l’arrivée de Boo, comme mise sur la touche. Dommage ! Je ne vous parlerai pas d’avantage de l’intrigue amoureuse car elle est juste mignonette. Le fait qu’il s’agisse d’un premier tome n’y est sans doute pas pour rien car la présentation d’Aurora devait se faire (en espérant que la suite conserve les même personnages), mais ça plombe finalement l’aspect polar-paranormal du roman. J’espère que la suite sera d’avantage axée là-dessus, car c’était ce qui m’attirait dans sa quatrième de couverture.

 

 Mon ressenti à la lecture de Hantée est passé de l’intéressant au fade, du mystérieux à l’ennuyeux. Il en est de même pour la plume de Maureen Johnson que j’ai trouvé simple et fluide mais véritablement destinée à un public assez jeune. Même si effectivement le récit suit bien l’intrigue de l’assassin calquant ses meurtres sur ceux commis en 1888, l’écriture n’était malheureusement pas à la hauteur de mes attentes. Je n’ai pas été transportée dans une atmosphère qui se voulait noire et angoissante (et ce n’est pas faute de descriptions des meurtres dans un Londres gris et brumeux). Deux ou trois points m’ont semblés invraisemblables (la rapidité du retour de Boo au lycée, l’objet utilisé comme arme…), accentuant la sensation que le roman n’était destiné qu’aux jeunes et crédibles lecteurs.

 

 

Conclusion : je vous invite à lire les avis positifs tels que ceux de Galleane, Jess, Belladouce et à aller visiter la page Facebook du livre, ça vous donnera une plus large idée. Ce premier tome ne m’a pas convaincu, peut-être parce que je m’en faisais une autre idée. L’histoire est originale et je n’ai pas vu venir certains éléments (l’auteure garde un vrai suspens quant au meurtrier) mais les personnages et le style m’ont dérangé. Je lirai sans aucun doute la suite si elle s’inscrit toujours dans le contexte paranormal, qui me plaisait tant.

 

 



24/06/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres