Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jussi Adler-Olsen : Miséricorde

Miséricorde de Jussi Adler-Olsen    4/5 (15-06-2014)

 

Miséricorde (489 pages), premier tome de la saga des  Enquêtes du département V, est paru le 5 octobre 2011 aux Editions Albin Michel. Depuis le 9 janvier 2013, il est disponible en format poche chez Le Livre de Poche (528 pages) dans la collection Policier / Thriller.

Pour info : Miséricorde est également sorti en version audio chez Audiolib (Suspense), lu par Eric Herson-Macarel (durée : 874 min).

 

couv24341744 (119x173) (119x173).jpg  couv69716814 (1) (107x173).jpg  couv12208953 (125x173).jpg


L’histoire (éditeur) :

 

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ... 
Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.

 

Mon avis :

 

Ça fait un bon moment que je voulais découvrir Jussi Adler-Olsen   et sa série Les enquêtes du département V. L’année dernière (suite à une épuration intensive de bibliothèque bien trop remplie d’une amie) Miséricorde est arrivé par surprise dans ma Pile A Lire. Bon, c’est vrai qu’après j’ai encore tardé à le lire, mais vous savez ce que c’est : on manque de temps et d’autres livres arrivent et prennent sa place dans ma Pile urgente… Enfin, c’est fait, j’ai enfin lu Miséricorde et aucune déception ici. J’ai passé un bon moment.

 

L’intrigue est rythmée (même si l’enquête n’avance pas vraiment vite), sa construction y étant pour beaucoup, tout autant que le duo d’enquêteurs qui est à la fois drôle, peu banal et efficace.

Carl Morck reprend du service après une opération qui a mal tournée, laissant son coéquipier et ami invalide sur un lit d’hôpital, appelant sa bonne âme pour l’aider à mettre fin à ses jours. Il est relégué au sous-sol à la tête du Département V (plus pour se débarrasser de lui que pour lui offrir une véritable promotion, à la manière de Fox Mulder dans X. Files). Ce service est chargé de reprendre des affaires non classées. Vexé et las du système, Carl compte bien profiter de cette mise au placard pour approfondir sa maîtrise des Sudokus et user des failles du système. Il se fait allouer un homme à tout faire, aussi bon pour passer la serpillère que pour classer les dossiers et déceler quelques pistes. Hafez El Assad est un syrien pour le moins mystérieux. Réfugié au Danemark avec sa famille, il ne parait pas très futé mais se révèle hyper efficace dans certains domaines (doté d’un flair exceptionnel).

Pour faire mine de travailler, Carl prend un dossier dans la pile lorsque son supérieur se pointe. Il tombe ainsi sur celui concernant la disparition de Merete Lyyngaard, une politicienne, célibataire (vivant seule avec son jeune frère handicapé), promise à un brillant avenir, qui a mystérieusement disparue il y a cinq ans à bord d’un ferry. Suicide, noyade accidentelle, rapt…aucune piste n’a précédemment menée à quelque chose de tangible et le tout a été rapidement (et sauvagement, au vu de l’enquête initiale plus que bâclée) été classé sans suite.

 

C’est dans un récit à deux voix (vécu de l’intérieur pour une meilleure immersion) que nous suivons la progression de cette enquête. D’une part en 2007, il y a Carl et Assad qui rouvrent le dossier et  il y a Merete qui est séquestrée depuis 2002 dans de terribles conditions. Pas d’étonnement donc ici quant à cette disparition (du moins pour le lecteur car les 2 enquêteurs pataugent longtemps avant de trouver une piste), mais le décalage temporel permet une vraie empathie pour la victime. Cinq longues années….

Le duo de choc Carl/Assad est vraiment surprenant. Atypique, il apporte une bonne dose d’humour et de légèreté à l’enquête qui avance doucement, et contrebalancent totalement avec l’horreur des faits. On s’attache vite à eux, bien qu’ils ne payent pas de mine.  On les suit dans leur travail de recherche et également dans la vie privé de Carl qui est plus que médiocre, mais dont la narration pleine d’ironie et de bon sens donne un second souffle à l’intrigue principale.

 

Suivre en alternance le calvaire de Merete durant ces années apporte le suspense et la pression nécessaires pour faire de ce polar un vrai thriller haletant et stressant. Et pendant que l’on suit la progression dans découverte des indices qui se fait avec minutie, sérieux et réalisme (rien ne tombe du ciel, c’est parfaitement crédible), on est tenu par la question : « Mais bon sang, quand vont-ils enfin découvrir le fin mot de l’histoire et retrouver Merete avant qu’il ne soit trop tard ? »

Il n’y a que peu de surprises dans Miséricorde (je me suis doutée rapidement de l’identité du coupable), mais la force de ce roman tient avant tout au duo assez décalé. Je me ferai un plaisir de retrouver Carl Morck  et son acolyte, dont j’aimerai en savoir plus, dans un second tome qui devrait permettre de rouvrir un nouveau dossier du Département V.

  

On reproche souvent aux polars nordiques d’être lents (bien qu’efficaces) et si celui-ci ne déroge pas à la règle, il se révèle toutefois hyper vitaminé dans les derniers chapitres. Alors oui, l’enquête n’est pas rapide mais elle ne manque pas de rebondissement et est racontée de manière originale et pleine de piment (aussi bien dans l’humour que dans l’horreur).

 

P1080684 (400x300).jpg

 

 

A noter : Miséricorde a remporté divers prix en 2012 (le Grand Prix des Lectrices de "ELLE" et le Prix du Livre Robinsonnais) et en 2013 (le Prix Plume du Thriller international et le prix des lecteurs Le Livre de Poche, catégorie Polar)

 

P1080656 (300x225).jpg P1080657 (300x225).jpg



09/07/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres