Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Stephen King et O'Nan Stewart : Un visage dans la foule

Un visage dans la foule de Stephen King et O'Nan Stewart  2/5 (11-07-2014)

 

Un visage dans la foule (39 pages) est paru en ebook (Taille du fichier : 916 KB) le 17 mars 2014 aux Editions Brage.


couv45395450 (114x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

 

Depuis la mort de sa femme, Dean Evers trompe l’ennui de ses vieux jours devant les matchs de baseball à la télévision. Quand soudain, dans les gradins, il découvre au cœur de la foule un visage surgi du passé. Quelqu’un qui ne devrait pas être là, au stade... ni même parmi les vivants.

Soir après soir, Dean se laisse hypnotiser par les visages de ceux qu’ils n’espérait – ou ne voulait – plus voir. Mais le pire est à venir...

  

Mon avis :

 

Petit récit…petit billet.

A peine 40 pages (même pas en vérité !) pour cette nouvelle proposée (pour l’instant ?) uniquement au format numérique chez Brage  (diminutif des Editions Bragelonne), un label dédié au format court qui a vu le jour le 4 juin 2014.

 

Dean Evers est un retraité veuf, qui depuis le décès d’Ellie (dont il était l’époux pendant 46 ans) est un assidu des matchs de baseball et en particuliers des Red Sox de Boston.

Ce soir-là, devant son poste de télévision, il croit apercevoir son dentiste dans la foule. Incroyable, le Docteur Young…son dentiste de jeunesse !

Le lendemain, nouveau match, et encore plus incroyable, nouveau visage : au troisième rang se trouve son ancien associé Leonard Wheeler. Et ainsi de suite jusqu’à ce soit lui qui aille au match….

 

Bon, alors évidement, c’est une nouvelle. Qui dit nouvelle, dit forcément texte court. Ici, j’ajouterai terne et sans surprise, malheureusement. Cette histoire m’a terriblement frustrée. Je ne me suis pas attachée à Evers, les descriptions précises relatives au baseball ne m’ont pas du tout intéressée et même ennuyée et le côté fantastique, qui est pourtant fort intéressant, n’est pas assez développé.

Le fait de voir s’intégrer aussi naturellement le fantastique dans le quotidien d’Evers, un personnage tout ce qu’il y a de plus banal, m’a intriguée et a su éveiller ma curiosité. Pourquoi tous ces visages viennent-ils perturber ce pauvre retraité ? On sent nettement le poids des responsabilités, au fur et à mesure qu’ils apparaissent, peser sur ses épaules. J’ai doucement vu venir la fin, mais ça ne m’a pas empêchée de suivre l’intrigue et de suspecter par moment une bonne histoire de vengeance qui, à la sauce Stephen King, aurait pu me plaire.

 

Bref : Un visage dans la foule est une nouvelle vite lue (forcément on ne va pas s’éterniser avec si peu de pages), mais pas aussi captivante que d’autres de ces récits, certainement à cause d'un manque de fantastique, de terreur, d’horreur…bref, de ce côté sombre qui me fait tant apprécier l’auteur.



13/07/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres