Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

John Marrs : Ames sœurs

Ames sœurs de John Marrs   3.75/5 (04-02-2018)

 

Ames sœurs (526 pages) est sorti le 1er février 2018 dans la collection Thriller des Editions  Hugo & cie (traduction : David Fauquemberg).

 

 2.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

MÊME LES ÂMES SOEURS ONT LEUR CÔTÉ OBSCUR. ET LEURS SECRETS PEUVENT S'AVÉRER MORTELS.
Un simple test ADN suffit désormais pour vous permettre de trouver celui ou celle qui partage avec vous " le " gêne, celui qui indique que vous êtes faits l'un pour l'autre.
Dans le monde entier, des millions d'individus passent le test. Parmi eux, Jade, Mandy, Nick, Christopher et Ellis. Chacun croit avoir enfin trouvé son Binôme, le grand amour qui l'accompagnera jusqu'à la fin de ses jours. Sans se douter qu'un piège vient de se refermer sur eux et que pour certains, la fin arrivera beaucoup plus vite que prévu. Car les assassins aussi ont une âme sœur.

 

Mon avis : 

 

Ames sœurs est un bon gros pavé très bien fichu qui, à aucun moment, ne m’a donné l’impression de perdre mon temps et de traîner laborieusement dans 520 pages. Au contraire….

 

John Marrs nous entraîne là dans une histoire où il est question de trouver l’amour (le vrai) grâce à votre ADN, par l’intermédiaire d’un site (« Mariez Vos ADN ») qui vous permet, en se fondant sur la science, de trouver votre binôme, votre âme sœur.

« J’ai découvert que quand certaines personnes se rencontrent, il existe un gène en nous qui permet à la fois aux deux sexes de produire des phéromones et d’avoir des gènes récepteurs. Deux personnes hétérosexuelles, ou homosexuelles- peu importe. Une fois que deux Binômes se rencontrent, l’alliance est indestructible. (…) Une seule personne partage ce gène avec chacun de nous. Et cette personne, c’est notre Binôme ADN. (…)

Cheque individu produit son propre type de phéromones – c’est comme une empreinte digitale, qui ne change jamais au cours de la vie. (…)

J’ai constatez que ceux qui se sont mariés via mariez Vos ADN éprouvent en général des sentiments plus profonds, et plus complets. L’autre personne est littéralement leur moitié. » page 228-229 

A partir de cela, l’auteur va mettre en lumière plus particulièrement 5 personnages qui  décideront de trouver l’amour via ce site : Mandy, une divorcée de 37 ans qui a du mal à se remettre de cet échec, Christopher, un serial killer de 33 ans (aucun spoil de ma part avec ce détail, l’information est délivrée dès le début), Jade, une jeune réceptionniste de 21 ans,  Nick une jeune homme de 27 ans sur le point de se marier à Sally, et Ellie, un milliardaire à la tête d’une multinationale qui manque de temps pour faire des rencontres (et qui ne souhaite surtout pas en perdre avec la mauvaise personne).

En alternance, dans de très courts chapitres (le roman en compte plus de 100), on progresse dans la vie des uns et des autres, dans leur quête de bonheur (ou ce qui s’en approche) et dans les diverses péripéties. Parce qu’évidement si le site leur propose leur double idéal, rien ne se passe comme chacun aurait pu l’imaginer.

 

Je pourrais prendre le temps de vous exposer, même brièvement, l’histoire des uns et des autres, mais je préfère vous laisser la surprise car John Marrs n’en manque absolument pas !  Sans aucunement tomber dans le grand n’importe quoi, l’auteur nous concocte là 5 histoire folles, troublantes, belles, inquiétantes, touchantes, ironiques, de manière assez surprenantes. On se met très facilement à la place de ces hommes et de ces femmes (exception faite évidement en ce qui concerne Christopher, psychopathe tueur de femme...) et on s’interroge sur nos choix dans leur situation.

 

En commençant Ames sœurs j’ai eu un peu peur de tomber dans un roman un poil trop romanesque (au sens romantique) pour moi, et surtout peur que la mention « thriller » ne soit absolument pas justifiée (voire même trompeuse). En vérité, rien de vraiment terrifiant ici, mais derrière ces quêtes d’amour se cachent plus d’un rebondissement qui mettent un bon coup de boost à la lecture et provoquent quelques petites montée d’adrénaline. Car certaines de ces histoires se révèlent poil malsaines et parce que l’auteur manie à merveille le rythme, le suspens et la tension (qui reste dans l’ensemble assez légère somme toute) …

  

Ames sœurs est un « gentil » thriller très addictif.  Entre l’alternance régulière des intrigues, leur originalité, l’attachement qui se fait rapidement pour chacun  des protagonistes,  et la brièveté des chapitres, il est bien difficile de s’arrêter à la fin de l’un d’entre eux. Le désir de continuer (« Allez, juste un petit dernier de plus… ») est omniprésent.  Résultat : aussitôt commencé, aussitôt fini.

Je ne me suis jamais lassée de cette lecture (même si mon côté sombre aurait aimé un peu plus de frayeur) que j’ai trouvé dans l’ensemble très réaliste (l’auteur justifiant la plupart de ses propos et détaillant minutieusement certains aspecte de manière à inscrire son roman dans une réalité parfaitement crédible).

 

En deux mots : Ames sœurs est un thriller addictif qui joue avec la romance et qui, de ce fait, devrait séduire un très large public. 



22/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres