Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Joanne Richoux : Les Collisions

Les Collisions de Joanne Richoux  4,5/5 (28-04-2018)

 

Les Collisions (255 pages) est disponible depuis le 4 avril 208 aux Editions  Sarbacane (collection Exprim')

 

0.jpg

 

L'histoire (éditeur) :

 

Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire. Il est brumeux et arrogant. Elle est fière et sauvage. Ils s’ennuient royalement au lycée, et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde. 
Ça tombe bien : cette année, ils étudient Les Liaisons dangereuses. 
Ça va leur donner des idées…

 

Mon avis :

 

Gabriel et Laetitia, tous deux 17 ans, entament leur dernière année de lycée. Pour marquer le coup et les esprits ils décident, à leur manière, provocante, vicieuse et sombre évidement (à leur image), d’appliquer l’œuvre de Choderlos de Laclos (qu’ils doivent justement étudier en littérature cette année) au microcosme du lycée… Mais forcément, les choses vont mal tourner. Les regrets et les prises de conscience (tardives) n’y changeront rien…

 

Les Collisions est un roman trash qui remue énormément ! Le parallèle avec Les liaisons dangereuses est très bien fait. Actualisé, le thème de la manipulation amoureuse est ici exploité avec beaucoup de pertinence et de bon sens. Joanne Richoux aborde de nombreuses choses a trait aux adolescents d’aujourd’hui : l’alcoolisme, le harcèlement, le suicide,  le mal être, les rapports délicats aux parents, l’image de soi (et le besoin de plaire), l’amour (toutes sortes d’amour…), les conséquences de nos actes, la paranoïa, l’anorexie…

 

Machiavélique, dramatique, intense, époustouflant par sa crédibilité, percutant par le style  Les Collisions est un coup de poing littéraire (à réservé à un public averti et pas avant 16 ans à mon avis), qui jusqu’à la dernière page ne vous laisse aucun répit émotionnel.

On s’attache (un peu, à Ninon par exemple, cette petite blondinette qui passe pour une fille insipide et idiote aux yeux des autres, ou alors étrangement un peu plus quand il s’agit de Gabriel…), on vomit les comportements des deux ados et leur plaisir à jouer avec les autres, on est touché par d’autres (notamment Dorian, véritable écorché vif, ou Amandine Brugnon, prof d’arts plastiques, pas très bien dans sa peau et folle amoureuse), on s’insurge face à si peu d’humanité, on s’afflige face  Laetitia (jeune fille torturée qui préfère devenir tortionnaire pour ne plus être une victime de sa vie)…

 

Bref, sur fond de littérature et de musique, Les collisions dérange mais c’est un foutrement bon bouquin !!!!

 

« T’as des problèmes, comme chacun de nous. Comme moi. Mais je suppose que ça m’a paru plus facile de t’attaquer que de me prendre en main. C’est ça, le lycée : la course à qui fera le plus de mal  aux autres. A qui s’autodétruira le mieux. Etre cruel, c’est tellement rock’n’roll. S’avouer malheureux, par contre…Moche, pas vrai ? »

 



23/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 270 autres membres