Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Camille Pujol : Le journal d'une âme rêveuse

Le journal d'une âme rêveuse de Camille Pujol     3/5 (22-02-2018)

 

Le journal d’une âme rêveuse (224 pages) est disponible depuis le 25 janvier 2018 chez Michel Lafon.

 

5.jpg


L’histoire (éditeur) :

Alors que l'été touche à sa fin, Adélaïde et Noah passent ensemble leur dernière journée de vacances. Quand ils se séparent, celle-ci tend une lettre à son ami, en lui demandant de ne l'ouvrir qu'après minuit. Quand il la lit enfin, à l'heure convenue, Noah apprend le cœur serré qu'Adélaïde s'en va et qu'elle ne souhaite pas le revoir. Tout ce qui lui reste d'elle désormais, c'est cette clé de boîte postale qui accompagne sa lettre. 
Dans cette boîte, Noah trouve une enveloppe contenant le journal d'Adélaïde. Celle-ci y décrit ses rêves, ses espoirs, mais aussi le drame secret que cache ce départ précipité. Mais Noah n'a pas dit son dernier mot, et si Adélaïde pense que tout est perdu, le garçon est déterminé à lui montrer qu'ensemble ils peuvent réaliser un nouveau rêve. Même s'il s'agit peut-être du dernier.

 

Mon avis :

 

Amis depuis qu’ils ont 1 an, depuis que la mère de Noah a joué les nourrices des 3 enfants, puis enchaînant les années de la maternelle au lycée les uns à côté des autres, Adélaïde Richard, Noah Curtis et Elis Duval sont inséparables. Mais les temps changent et demain l’entrée à l’université annonce la scission du groupe, Noah et Adé intègrent Sciences Po à Toulouse tandis qu’Elias choisit d’arrêter sa scolarité.

La veille de la rentrée, le petit groupe se retrouve. Mais Adé est particulièrement distante. Est-ce ce tournant scolaire qui l’inquiète ou est-ce lié à sa soudaine envie de connaître son père qui l’assaille et la trouble ? Au petit matin, Noah découvre une lettre de son amie l’informant de son départ pour une durée indéterminée et l’invitant à retirer un document dans une boite postale expliquant cette absence.

Celle que ses amis du foot surnomment « sa blonde » lui a laissé un journal intime dans lequel elle dresse la liste de ses treize rêves qu’elle a pu (ou aurait aimé) exaucer avant de partir. Mais évidemment, dans ce journal, la jeune fille n’y raconte pas seulement les bons moments passés (grâce et avec Noah notamment), elle y exprime aussi ses doutes, tandis que le jeune homme passe de supposition en supposition pour tenter de comprendre cette fuite.

 

« - Je ne comprends pas, Adé. Pourquoi tu ne m’as pas dit que tu avais été acceptée ? J’aurais été tellement heureux pour toi. Je t’aurais soutenue, je ne vois pas pourquoi tu n’as pas eu le courage de me le dire. Et puis c’est qui, ce gars que tu aimes ? Pourquoi tu m’as  jamais parlé de lui ? j’ai l’impression d’avoir côtoyé une inconnue pendant toutes ces années. Que s’est-il passé pour que tu ne me fasses plus confiance ? Adé, bon sang, tout ça me rend dingue. » Page 57

 

Mélange d’extrait du journal intime d’Adé et de récit mettant en scène la quête de vérité que mène Noah, Le journal d’une âme rêveuse est une lecture ado qui met en lumière l’amitié forte d’un garçon et d’une fille.

Noah semble là découvrir une nouvelle personne à travers les écrits de son amie et surtout avec l’enquête qu’il mène pour essayer de la retrouver. L’impression de finalement n’avoir jamais connu celle avec qui il passait ses journées depuis toujours le gagne peu à peu. Se révèle alors une amitié dont on comprend très vite qu’elle cache des sentiments plus profonds. Mais Le journal d’une âme rêveuse n’est pas seulement une histoire d’amour enfin dévoilée, Camille Pujol nous entraîne là dans la vie de deux adolescents touchants pour qu’aux 13ème vœux, une fois bien installé à leurs côtés, on se penne la claque de la révélation.

 

Le journal d’une âme rêveuse est une lecture jeunesse/jeune adulte/ado qui se lit très vite (2 heures) agréables mais qui manque, à mon goût, de profondeur, de développement pour le rendre plus intense. Je ne vous cacherai pas que je n’ai pas eu le cœur serré mais je suis loin du coup de cœur. Sans doute trop jeunesse pour moi, ce texte a toutefois de belles qualités qui saura toucher un public plus jeune.

 

 



22/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 271 autres membres