Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Hubert Ben Kemoun : La fille seule dans le vestiaire des garçons

La fille seule dans le vestiaire des garçons  d’Hubert Ben Kemoun  4 /5 (01-05-2013)

 

La fille seule dans le vestiaire des garçons  (218 pages) est disponible depuis le 2 mai 2013 aux éditions Flammarion, collection Grand Format.

 

 

L’histoire (éditeur) :

 

Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons. Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer. Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes...

 

Mon avis :

 

La fille seule dans le vestiaire des garçons est le quatrième volet de la série Emotion de la collection Grand format de chez Flammarion. Après la passion (Ecoute batte mon cœur de Nathalie Le Gendre), l’amour (Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh) et la colère (Je renaîtrai de vos cendres d’Elisabeth Brami), c’est le thème de la rage qui est mis en avant.

 

Ce roman jeunesse, qui convient aux lecteurs de 13 ans et plus, est à la fois dynamique et percutant. Les personnages sont d’une grande crédibilité et les nombreux détails qui habillent l’histoire permettent aux lecteurs de s’y projeter avec facilité. On retrouve tout ce qui fait leur quotidien et l’histoire colle parfaitement à la réalité.

 

Marion est une ado normale, un peu solitaire. Elève de troisième, elle fait de la guitare (une vraie passion), chante dans une chorale (avec talent), suit ses cours avec une certaine facilité (elle fait partie de ceux qu’on nomme « intello ») sauf peut-être pour l’espagnol …. Comme beaucoup d'autres filles, elle se fait bien trop souvent taquiner par les garçons. Enzo en particulier est sans cesse à la chercher, sans méchanceté mais avec un certain acharnement. Plus âgé que ses camarades, il est du genre beau gosse, à tenir tête aux enseignants,  petit caïd frimeur à la tête d’une micro bande… Un jour, à la sortie du collège, cherchant à tout prix à lui voler un baiser il pousse à bout Marion, qui ne se laisse pas faire et l’humilie publiquement. Le lendemain, Enzo se montre étrangement plus tendre et lui présente ses excuses pour son comportement. Le baiser tant attendu par Enzo arrive enfin, au plus grand plaisir de Marion qui tombe sous le charme de ses belles paroles. Malheureusement, il s’agit en réalité d’un coup bas qui blesse profondément Marion. Le jeune fille  tombe dans une rage qu’elle ne contrôle plus et se lance dans une vengeance sans réfléchir aux conséquences.

 

La fille seule dans le vestiaire des garçons est une lecture à recommander à beaucoup de jeunes. Pas forcément pour leur lancer un sujet de réflexion ou leur faire prendre conscience de quoi que ce soit ; juste parce que je pense que c’est une lecture qui devrait leur parler tout simplement. Oui, évidemment, il y a quelques thème d’actualité liés à internet, à l’image, au mal être de certains jeunes, qui devraient les sensibiliser mais c’est surtout un roman qui se lit avec grand plaisir. On est rapidement pris dans l’intrigue qui montre comment une banale blague d’adolescent puérile peut avoir des répercussions incroyables. Cette lecture a suscité quelques émotions avec une facilité déconcertante. J’avoue qu’à la fin de ma lecture  (avant dernier chapitre pour être précise)  mon p’tit cœur battait bien bien vite.  J’étais super tendue !  Il faut dire que le thème de la rage fait monter le rythme et la tension dans l’intrigue. Hubert Ben Kemoun utilise un vocabulaire qui colle au langage jeune d’aujourd’hui et, sans en faire des tonnes, crée une histoire vraiment prenante.

 

Marion est un personnage auquel on s’attache. C’est une fille intelligente, qui essaye de mener sa petite vie d’adolescente comme tant d’autres. Depuis le départ de son père pour l’Amérique du sud (ce lâche les a carrément abandonnés), elle a vite catalogué les garçons comme traites et source d’affliction. Alors quand Enzo lui tend un piège, ce n’est pour elle que la confirmation de ses opinions et accentue encore plus la rage qui l’habite silencieusement. Elle ne trouve pas le réconfort auprès de sa mère, avec qui la communication n’est pas au beau fixe, et se sent bien trop seule (même si son petit frère Barnabé est adorable, il ne fait pas le poids dans son mal-être). Impossible pour elle de prendre le recul nécessaire pour stopper la surenchère.

 

En deux mots : une bonne lecture jeunesse qui donne envie de découvrir les autres titres de la collection.

 

     

 

 

Quelques mots de l'auteur : 

« Sur la vidéo du concert de la chanteuse Adèle au Royal Albert Hall de Londres (2012) que 8 millions d’internautes ont visionné, la communion avec le public est impressionnante. On y voit des spectateurs heureux, autant de la prouesse de la chanteuse, que de ce qu’ils sont en train de vivre ensemble. Et parmi eux, l’espace d’une seconde, on voit une adolescente, le nez levé vers le ciel du théâtre d’où descendent en  pluie, des bandelettes de papiers dorés baptisant le public de la rock star.

Cette adolescente c’est « ma » Marion !

Pas seulement une fan, mais une musicienne de talent. Douée à outrance pour chanter et jouer de la guitare, enragée et capable de prouesses au conservatoire, mais absolument incapable de savoir « lire » et comprendre les garçons, depuis que la plus violente des trahisons a dévasté sa famille.

C’est cela ce roman, je crois, l’histoire d’une rêveuse qui regarde, heureuse, des papillons voler au-dessus de sa tête, qui se croit en croisière pour le paradis et qui se retrouve piégée dans un enfer moderne par un traitre et ses complices. Mais ici ma rêveuse se bat et se venge, à la mesure de son affront. Son dégoût et sa hargne, sa peur et sa détresse se mêlent pour devenir rage, une rage dévastatrice.

Elle en sortira vivante, plus vivante qu’un joli papillon doré, et à l’avenir bien plus long et bien plus prometteur que jamais. »             HUBERT  BEN KEMOUN  2013.

 



01/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres