Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Robert Rotenberg : L'enfant témoin

L’enfant témoin de Robert Rotenberg   3,5/5 (21-12-2012)

 

L’enfant témoin (443 pages) est paru aux Editions Presses de la Cité le 19 avril 2012 dans la collection Sang d'encre et est disponible au catalogue France Loisirs depuis janvier 2013. Un grand merci à l’équipe Top Lecteur pour l’envoi de ce roman.

 


 

L’histoire (éditeur) :

 

Terrance Wyler, héritier d’une riche dynastie canadienne, est retrouvé mort dans sa cuisine le jour de l’ouverture du procès de son divorce. Tout accuse sa femme, Samantha. Elle est présentée comme possessive et jalouse, sa haine étant attisée par la lutte pour la garde de leur enfant. Le témoignage de Simon, quatre ans, est décisif : alors que ses parents vivent séparés, il déclare avoir vu sa mère le soir du meurtre. 
Passée lui dire bonne nuit, elle lui aurait confié qu’ils ne se reverraient pas avant longtemps. Devant un dossier aussi accablant, Ted DiPaulo, l’avocat de Samantha, lui conseille de plaider coupable d’homicide involontaire afin d’éviter un procès à l’issue duquel elle serait probablement condamnée à vingt ans de prison. Quand tout nous accuse, vaut-il mieux plaider coupable pour réduire sa peine ou défendre son innocence coûte que coûte ?

 

Mon avis :

 

A quelques heures de son divorce, Terrance Wyler est retrouvé assassiné. Les preuves ne laissent aucun doute sur la responsabilité de son ex-femme Samantha  (avec qui il se battait pour la garde de leur garçon de 4 ans). Mais, au fur et à mesure de l’avancement de son procès, des révélations se font et des secrets refont surface jusqu’au verdict où la vérité est enfin dévoilée.

 

« Après toutes ces année sur le perchoir du juge, j’en suis venu à penser que nous avons tous trois vies. Une vie publique, une vie privée et une vie secrète. Nous avons tous des secrets. Mais lorsqu’un crime est commis rien de va plus. » Page 289

 

L’auteur capte l’attention du lecteur dès l’ouverture de son roman avec la découverte sanglante de M. Wyler. A partir de là, les chapitres assez courts s’enchaînent avec rapidité, alternant les points de vue des différents personnages. Le récit se lit vite grâce aussi aux nombreux dialogues qui rythment le roman.  Sa construction tient le lecteur en haleine  en offrant au fur et à mesure du procès des rebondissements qui permettent de relancer l’intrigue en dévoilant les failles et les secrets d’une famille importante de Toronto. L’auteur joue avec des détails (pas forcément toujours crédibles) ne laissant au lecteur pas la possibilité de deviner avant la fin du roman le pourquoi du comment.  

 

L’enfant témoin est une immersion réussie dans le système judiciaire canadien. Ecrit par un professionnel, il met d’avantage en avant le travail des avocats et des experts judiciaires plutôt que celui des enquêteurs. Je suis loin d’être une spécialiste (et encore moins une fan) de ce genre de roman, et pourtant je n’ai eu aucun mal à suivre l’intrigue et j’ai même pris plaisir  à découvrir l’univers pénal qui s’y rapporte. Car, bien que les termes soient précis et pointus, j’ai trouvé que le roman restait abordable et simple à comprendre. Mélangeant ainsi le thriller et le drame judiciaire, L’enfant témoin est un roman réaliste relativement bien orchestré.

 

Les personnages ont beau être nombreux, l’auteur leur a donné une personnalité une histoire personnelle propres et travaillées. Ils font progressivement leur apparition dans le roman laissant le soin au lecteur de s’approprier leur caractère, leurs liens et leur place dans l’affaire. J’aurais en apprendre un peu plus et qu’ils soient d’avantage développés, mais j’ai cru comprendre qu’ils étaient (pour certains) déjà présents dans son premier roman Silence Radio. Néanmoins, certains sont convaincants aussi bien dans leur démarche que dans leurs émotions. Les différentes connexions qui existent entre eux apportent même une richesse supplémentaire à l’intrigue principale.

 

En bref, ce n’est pas le scénario de l’année mais l’histoire se lit avec plaisir, conservant son suspens jusqu’à la fin.



06/03/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres