Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza : Sérum saison 1 épisode 1

Sérum, saison 1, épisode 1 Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza     5/5 (29-10-2012)


Sérum Saison 1 épisode 1 (192 pages), publié le  28 mars 2012 chez J’ai lu (en format poche à 6 euros) est le premier volet d’une série de 3 saisons de 6 épisodes chacune.

 


L’histoire (éditeur) :


1773 : MESMER INVENTE L'HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM
Une injection. 
Sept minutes pour accéder au subconscient d'Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?


Mon avis :


Super court, super prenant, super mystérieux, Sérum est à la hauteur de tout ce que j’ai pu lire à son sujet. Par contre, il est évident qu’une véritable frustration se pose quand vous refermez ce premier tome alors  que vous n’avez pas la suite dans votre bibliothèque.

 

Dans ma chronique, je ferais volontairement l’impasse sur tout ce qui concerne les fashcodes car je n’ai pas eu les moyens ni l’occasion de les utiliser pendant ma lecture. Sachez qu’un site internet permet d’approfondir « l’expérience » et que musiques, vidéos et documents enrichissent le récit. 

 

L’histoire commence à New York, où une jeune femme terrorisée fuit (on ne sait quoi, on ne sait qui) jusqu’à ce qu’on lui tire dessus. Au moment où Lola Gallagher s’apprête à rentrer chez elle, retrouver Adam son garçon de 11 ans, son supérieur le capitaine Powell, l’envoie sur les lieux de la fusillade. Hop, hop, hop ! Je m’arrête là avant de vous en dévoiler d’avantage car en moins de 200 pages Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza, réservent pas mal de surprises et maitrisent parfaitement le suspens.  


Sérum est un excellent thriller. On se croirait dans une série TV américaine. Dès le début, le rythme est soutenu. Les chapitres sont très courts et alternent  différents  points de vue. Les événements s’enchainent très vite mais  l’histoire se dessine pourtant tout doucement permettant de rester sur de grosses interrogations à la fin de ce premier tome. L’enquête se met en place et le scénario prend fin brusquement à la page 182 avec un très prometteur « A suivre… ». Je vous l’avais dit, ayez la suite !!!


Pour conclure, Sérum est une série au  concept  original (le retour du feuilleton littéraire ?) et  dont l’intrigue est de qualité. Bien qu’assez clichés, les quelques personnages  présents arrivent vite à tenir l’intérêt du lecteur. Je ne peux que vous conseiller Sérum,  série dont le principe repose sur le mystère. Vous commencez Sérum et vous vous posez mille questions : qui est cet homme aux mains pleines de sang qui ouvre le livre et dont on n’entend plus parler, qui est cette femme poursuivie dont l’effroi se lit dans ses yeux, qui est vraiment l’inspecteur Lola Gallagher ? 


Ici la vidéo.

 

 

Voici l'avis de Audel, avec qui j'ai partagé cette lecture, et ici mon avis sur la suite.

 

 



11/11/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres