Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cody McFadyen : la mort en face

La mort en face de Cody Mc Fadyen       5/5 (20-09-2011)

 

  

 

 

J’avais beaucoup aimé Shadowman, le premier roman de Cody Mc Fadyen, alors je me suis tournée avec plaisir vers la mort en face (surtout que l’auteur y reprend la même  équipe de personnages). Merci d’ailleurs à ma copine BL pour son prêt !

Ce livre date de juin 2009, sorti aux éditions Robert Laffont

 

L’histoire :

 

Smoky Barrett, qui a perdu son mari et sa fille (tués par un psychopathe), tente de se reconstruire et de fonder une nouvelle famille avec Bonnie (la fille sa meilleure amie assassinée). Alors qu’elle reflechit à son avenir professionnel au sein du FBI, elle est appelée sur la scène d’un homicide. Sarah, 16 ans, vient de perdre sa famille d’adoption, les Kingsley (éventrés et égorgés, gisant à coté d’elle). Elle menace de se suicider si l’agent Barrett ne vient pas immédiatement l’écouter.

 

Depuis 10 ans, un homme qu’elle nomme « l’étranger » s’en prend à tous ses proches, toujours selon des scénarios de plus en plus tordus et effrayants. Sarah est devenue son chef d’œuvre qu’il façonne depuis le meurtre de ses parents  alors qu’elle avait 6 ans.  A chaque massacre, il la laisse témoin survivante et parfois même actrice, dans le but de ruiner sa vie (la vengeance semble être sa motivation). Personne n’a jamais cru ni vraiment écouté cette enfant.


Smoky Barrett, aussi blessée physiquement que moralement, est pour elle la seule personne capable de la croire et de mettre fin à son calvaire. C’est pourquoi elle lui transmet son journal intime. Commence alors pour l’agent Barrett, et son équipe, l’enquête qui mettra en avant des trafics d’enfants où police et FBI furent impliqués.

 

Mon avis :

 

La construction du récit, entrecoupé de passages du journal de Sarah, décrit l’histoire de manière moins classique que la plupart des thrillers. De ce fait, les traumatismes liés au personnage de Sarah sont d’autant plus intenses qu’on les revit à travers ses mots. Certains passages sont parfois même très durs. Et puis, Cody Mc Fadyen ne cache rien. La violence prédomine encore dans cet opus, et le style particulièrement direct peut choquer certains lecteurs, car il donne beaucoup de détails macabres. Mais ils sont, pour ma part, nécessaires à la crédibilité du récit. On voit et on vit ce que l’agent Barrett tente de résoudre, avec beaucoup de réalisme.

 

Donc, beaucoup de détails (mais jamais trop), mais aussi beaucoup d’action. J’ai été prise dans le vif du sujet dès les premières pages et entrainée rapidement dans cette enquête, au même rythme que les personnages. Les chapitres sont courts et les rebondissements ne laissent pas le temps de s’ennuyer. Je me suis laissée embarquer dans le récit où le suspens prédomine. Le dénouement est incertain (mais moins percutant que dans  shadowman) ce qui en fait un très bon thriller, où le mélange entre suspens et psychologie est en parfait équilibre.

 

Une mention spéciale à cet auteur masculin qui sait retranscrire avec beaucoup de justesse la psychologie féminine, sans exagération mais avec beaucoup de sensibilité (ce talent du romancier m’avait déjà frappé dans shadowman). Smoky Barrett en devient  très touchante, tout comme le reste de son équipe, car Cody Mc Fadyen soigne leur personnalité. J’ai éprouvé très vite beaucoup d’attachement pour ces personnages. Ils sont très positifs, ce qui contrebalance avec les faits et rend le sujet, pourtant très noir, un peu moins oppressant.

 

Bref, si vous avez aimé shadowman, vous apprécierez également la mort en face, qui suit la lignée du premier opus.

Quant à ceux qui n’ont jamais lu de Cody Mc Fadyen et qui ont ce roman entre les mains, vous pouvez le lire sans soucis. On y retrouve effectivement les ingrédients et les personnages du premier, mais il s’agit avant tout d’une nouvelle enquête et non d’une suite. Surtout que l’auteur reprend suffisamment  d’éléments de l’histoire des protagonistes pour qu’elle soit compréhensible.

 

 



18/09/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres