Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Gilles Baum : Une fraise en hiver

Une fraise en hiver de  Gilles Baum

 

Une fraise en hiver (24 pages) est paru le 3 octobre 2013 dans la série La nature te le rendra chez Gulf Stream Editeur

 

images (173x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Manger des fraises toute l’année oui, mais à quel prix ? Un ouvrage amusant pour sensibiliser les plus jeunes à l’impact écologique de la consommation des fruits et légumes hors saison.

 

Mon avis :

 

Comment sensibiliser les jeunes enfants de maternelle à l’écologie ? En leur proposant des ouvrages simples et directs. Ça tombe bien, les éditions Gulf Stream sortent un album parfait.

 

Une fraise en hiver est l’histoire d’un papa mené par le bout du nez par son épouse enceinte. Toutes les envies impromptues (ses lubies même) de femme enceinte sont annoncées et exécutées par un futur papa dépassé mais soucieux du bien-être de sa chérie. C’est le grand frère qui nous raconte. Lui, attend la fin de l’hiver, de savoir qu’il aura un petit frère ou une petite sœur, et il observe surtout : le cornichon, le tricot et la (fameuse) fraise. Oui mais il n’y a pas de fraise en France en hiver…qu’à cela ne tienne, papa utilise tous les moyens disponibles pour revenir avec une fraise…du Paraguay ! Et quand de retour, maman lui hurle qu’il est temps d’aller à l’hôpital, c’est pour découvrir le petit bout de nez d’un bébé pollué.

 

Ce petit album (18 par 18 cm) offre une bonne ébauche de discussion et d’échange sur un des principaux thèmes de l’écologie. Ses dessins colorés contrastent avec le fond noir. Les personnages ne sont pas spécialement jolis, tendres ou touchants mais sont par contre très parlants. Ils illustrent parfaitement et simplement, avec un brin humoristique agréable, les lignes de textes qu’elles accompagnent.

 

Et puis parce que tout à un prix, manger des fraises en hiver est déjà bien assez cher, mais c’est aussi et surtout très coûteux pour l’environnement. Et comme tout à des conséquences, est-ce bien utile et raisonnable de manger des fraises (ou autres) qui viennent de l’autre bout de la terre ? Ne vaut il me pas attendre que la saison nous les offre ?

 

Car après tout : « ce que tu fais à la nature, la nature te le rendra. »

 



09/10/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres