Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Gabrielle Zevin : L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors

L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors  de Gabrielle Zevin  3,75/5 (16-05-2015)

 

L'histoire épatante de M. Fikry et autres trésors (243 pages) est disponible depuis le 9 avril 2015 aux Editions Fleuve (traduction : Aurore Guitry).

 

couv47671743 (108x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

A.J. Fikry est libraire sur une petite île du Massachusetts, Alice Island. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme dans un terrible accident de la route; son commerce La Librairie de l’île enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale des poèmes d’Edgar Allan Poe. A.J. s’isole au milieu des épreuves et programmes de publication qu’il n’ouvre même plus, et cède aux sirènes de l’alcool, à leur promesse de repos et d’oubli. Jusqu’au soir où il découvre un couffin dans sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Investi de cette mission, A.J. entrevoit la possibilité d’un nouveau bonheur. Il se rapproche de la population de l’île, réserve un accueil plus chaleureux à une charmante représentante de chez Knightley, et retrouve la flamme qui l’a toujours animé pour les livres. Car la vie vaut bien qu’on s’accorde une seconde chance…

 

Mon avis :

 

Coup de cœur, ou presque chez de nombreux bloggeurs (comme Léa, Prettybooks et Cajou), je me languissais de découvrir ce nouveau roman de Gabrielle Zevin dans lequel on suit le destin incroyable, épatant et  doux (et quelque peu amer) d’A.J. Fikry, un homme taciturne, rustre et solitaire depuis la mort de sa femme il y a 18 mois. Unique libraire d’Alice Island, il égare un soir un livre inestimable d’E.A. Poe, mais gagne peu de temps après quelque chose de totalement inattendue : un bébé de 25 mois prénommé Maya, abandonné par sa maman et laissé au bon soin du libraire et de ses livres. C'est chose faîte et je ne vous cache pas mon plaisir !

« Et là, bien que le libraire ne croie pas en Dieu, il ferme les yeux et, de tout son cœur d’hérisson, il remercie une puissance supérieure, quelle qu’elle soit. » (Page 80)

 

Auteure connue pour ses romans classés YAL (Je ne sais plus pourquoi je t'aime, Une vie ailleurs et La mafia du chocolat), Gabrielle Zevin signe ici un joli titre pour adultes, que même les adolescents devraient  trouver à leurs goûts. Rien d’extravagant (quoi que...), cette histoire tout en simplicité se lit avec facilité (et trop rapidement) et  fait beaucoup de bien. On se plait à croire à la vraisemblance de tout ça et à tomber sous le charme de ce vieil aigri d’A. J. Fikry, qui sous sa croûte d’amertume dissimule beaucoup de chagrin, et aussi surtout une jolie personnalité.

Les amoureux des livres  vont forcément succomber au charme de ce libraire. Car même s’il a beau faire une drôle d’impression au début lors de sa rencontre avec la représentante d’une grande maison d’édition venue lui présenter ses nouveautés, il reste du début à la fin un vrai passionné qui cache beaucoup de sensibilité. Et tous les lecteurs seront touchés par son histoire.

 « Evidemment, il connaissait à peine Harvey Rhodes. (…)

Et pourtant…il avait passé des heures avec cet homme ces six dernières années. Leurs conversations s’étaient limitées aux livres mais qu’y a-t-il, dans la vie, de plus personnel que les livres ? (…)

De plus, il est si rare de trouver quelqu’un qui partage vos goûts. » Page 26

 

L’intrigue, gentillette (mais pas mièvre) et pleine de cœur, n’est pas l’histoire du siècle, et pourtant je peux vous assurer que c’est un régal de bout en bout. Cette histoire d’amour littéraire soulève une telle empathie que l’on est forcément sous le charme. Impossible de ne pas aimer L’histoire épatante de M. Fikry parce qu’elle réunit tout ce qu’il faut pour passer une merveilleux moment : humour, amour, tragédie et même un soupçon de suspens.

L’auteure surprend le lecteur en réussissant à installer dans une narration très linéaire une petite touche de piment. Elle permet ainsi au lecteur de ne pas se lasser de cette histoire presque parfaite et de voir les choses sous un œil différent. Du principal aux secondaires, vous allez adorer suivre tous ses personnages (Maya, Amélia, A. J. Daniel, Ismay et le sympathique chef de la police locale : Lambiase) dans cette aventure pas banale, pleine de douceur et d’inattendu.

 

Ce conte moderne est un roman sur la deuxième chance et avant tout un hymne aux livres. Roman plein d’optimisme et de générosité, il montre la puissance des livres, leur pouvoir de rendre heureux, de façonner des personnalités, de garder en vie, de fédérer…Sécurisante, la littérature aide à grandir, à se forger et pousse à l’échange. Bref, elle fait partie intégrante de la vie de beaucoup mais surtout de celles de Maya et son papa.

Et vous qui n’avez pas spécialement de passion pour cette chose pleine de papier que vous devriez avoir entre les mains, laissez-vous guider par A. J. Fikry, ça ne vous fera pas de mal et même sans aucun doute beaucoup de bien !

 

« Une ville sans librairie est un lieu sans cœur. » Page 191

 

 

18293427 (117x173).jpg 18484425 (107x173).jpg 22505464 (115x173).jpg 20312470 (115x173).jpg 22054341 (120x173).jpg 19395578 (110x173).jpg 22102618 (118x173).jpg 22034595 (124x173).jpg



09/06/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres