Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Gabrielle Kent : Alfie Bloom 1, Alfie Bloom et l'héritage du druide

Alfie Bloom, tome 1 : Alfie Bloom et l'héritage du druide de Gabrielle Kent  3,75/5 (21-11-2015)

 

Alfie Bloom et l'héritage du druide (297 pages) est sorti le 12 Novembre 2015 aux Editions Michel Lafon Jeunesse (traduction : Cyril Laumonier).

 

couv58701005 (110x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Alfie Bloom est un garçon ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit un héritage inattendu : un château ! Et pas n’importe lequel, le château d’Hexbridge, un endroit bizarre où les majordomes ont de bien étranges pouvoirs et où les peaux d’ours peuvent voler. Le garçon y découvre bien vite que les circonstances de sa naissance font de lui l’unique gardien d’une magie vieille de plusieurs siècles. Avec l’aide de ses cousins, Maddie et Robin, il devra tout faire pour la contrôler et la protéger des forces obscures qui veulent s’en emparer.

 

Mon avis :

 

Lorsque j’ai lu, il y a une quinzaine d’années, le premier tome d’Harry Potter je n’ai pas spécialement accroché et pas eu envie de lire le second opus. Non pas que j’ai trouvé ça mauvais ou désagréable à lire, c’est juste que j’étais loin de faire partie du public qui en éprouvé un vif engouement pour le personnage. Depuis, même si beaucoup de mes amies sont fans et m’en parle avec passion, je n’ai pas eu envie de me réconcilier avec lui ni même chercher à découvrir d’autres livres du genre (un peu overdosée par la vague HP, je pense). Bref, voilà qu’Alfie tombe entre mes mains par hasard (et gentillesse aussi, merci Camille !) et je me dis : chouette, voilà l’occasion ou jamais de découvrir un autre magicien.

 

Alfie Bloom est un jeune garçon ordinaire de 11 ans qui n’a aucune idée des pouvoirs qu’il possède et encore moins des secrets qui entourent sa naissance, jusqu’à ce qu’il hérite d’un château à Hexbridge, tout proche de la ferme de son oncle Merryweather. Son arrivée sur les lieux, va lui permettre de se découvrir, faire connaissance avec les habitants du village et faire la connaissance d’une obscure créature qui trouble la tranquillité du coin.

 

Je ne suis plus vraiment dans la tranche d’âges concernée par ce roman (qui s’adresse principalement aux 9-13 ans) mais ça ne m’a pas empêché d’accrocher et de passer un très bon moment. Par contre, j’ai trouvé que c’était un peu long par moment car l’auteur creuse certaines situations et décrit avec minutie des moments particuliers de l’intrigue. C’est aussi, selon moi, des points nécessaires qui rendent mieux ces scènes et permettent d’entraîner plus facilement les jeunes lecteurs dans l’histoire (c’était juste un pour moi un peu étendu). Ainsi je pense que le public visé devrait se régaler davantage de cette narration qui transporte relativement bien dans l’univers et la vie d’Alfie.

 

Contrairement à ce que je pensais, il n’est pas majoritairement question de magie ici car si le début sonne un peu comme celui d’Harry Potter (le jeune garçon pas vraiment populaire, qui n’a plus de mère, qui ne connait pas vraiment ses pouvoirs…), Alfie Bloom et l'héritage du druide mêle d’autres ingrédients que j’ai trouvés pertinents et particulièrement savoureux : druide, légendes, créatures mythiques, voyage dans le temps et un châteaux tellement présent qu’il en devient un personnage à part entière.

 

D’autre part, le ton que donne Gabrielle Kent à son texte mélange la jeunesse avec un style simple et des éléments qui touchent spécialement les enfants (comme les deux directrices d’école Mélasse et Crasse, aux cruels châtiments, qu’ils vont adorer haïr et qu’ils redouteront de rencontrer, ou comme cette peau d’ours volante qui devrait les faire rêver) et une maturité dans la construction et surtout la recherche qui touche au fantastique, donnant la sensation de ne pas être constamment pris pour un enfant lors de la lecture (le petit côté sombre est aussi très réussi et prenant).

 

Bref : s’il y a quelques passages pour lesquels j’ai ressenti des longueurs, j’ai trouvé que ce premier tome d’Alfie Bloom était une excellente lecture jeunesse.

Les amoureux d’Harry Potter aimeront j’en suis sûre et ceux qui qui n’étaient pas spécialement fans du jeunes sorcier vont ici trouver d’autres thèmes différents qui devraient les captiver.



27/11/2015
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres