Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Elléa Bird : Le fantôme de Canterville

Le fantôme de Canterville de Elléa Bird   3,5/5 (29-10-2018)

 

Le fantôme de Canterville  (64 pages) est sorti le 17 octobre 2018 dans la collection Pépites des Editions Jungles. 

 

1L.jpg
 

L’histoire (éditeur) :

 

Lord Canterville s'apprête à vendre son manoir à une famille venue d'Amérique, les Otis. Malgré les mises en garde de l'aristocrate britannique, ces derniers refusent que la demeure est hantée. Jamais, au cours des trois siècles de sa longue est brillante carrière, le fantôme de Canterville n'a été autant ridiculisé !

 

Mon avis :

  

M. Hiram B. Otis, ministre américain, malgré les conseils de son entourage et l’évocation de M. Canterville lui-même concernant le fantôme installé depuis 1584, choisit d’acheter Canterville Chase, ne croyant pas une seconde ces histoires. Toute sa famille s’y installe : sa femme, ses petits garçons turbulents, l’aîné Washinghton et sa fille Virginia, 15 ans.

Une fois sur place, ils découvrent qu’une tache rouge sur le sol de la bibliothèque qu’ils ont beau nettoyer activement chaque jour, réapparait systématiquement la nuit passée. Le nouveau propriétaire prend alors conscience que de cette histoire de fantôme n’est peut-être pas si saugrenue que ça. Mais pas question d’avoir peur d’un être fantomatique…au contraire !

Alors vexé, le revenant décide de mettre en place un plan afin  de régler le compte à ces nouveaux arrivants aux milles remèdes (et à leur enfants si impertinents) pour de reprendre sa place et tenir sa mission à exécuter : hanter les lieux. Finalement seule Virginia saura le comprendre.

 

71USxNBj5qL.jpg 81ENYgd2JLL.jpg

Il y a dans cette BD une certaine forme de dérision qui chasse le côté terrifiant avec efficacité. J’ai beaucoup apprécié les notes d’humour glissées par Elléa Bird qui s’intègrent surprenamment bien dans le contexte sombre et pesant d’histoire de fantôme. Je n’étais pas vraiment fan des dessins en parcourant rapidement la BD (et même en commençant) et puis en arrivant page 13 j’ai trouvé l’illustration si jolie que ça m’a fait revoir mon jugement et puis, j’ai très vite été absorbée par l’histoire et par l’ambiance que finalement les détails qui me dérangeaient avant ont été vite occultés.

 

81W-5+IqRwL.jpg IMG_3644.JPG

 

Si le mouvement donné aux personnages est un point que je n’ai pas spécialement aimé, le décor est toutefois très réussi, en particulier dans le choix des couleurs.

 

 

813sYqrs-nL.jpg 81-URDIXImL.jpg

 

En plus, en fin d’ouvrage, le « pour aller plus loin » est un bon complément qui permet, à travers textes, photos et frise chronologique, de découvrir l’époque, l’auteur et les personnages originaux. L’ouvrage finit par un petit QCM spécial « peur » qui donne aussi l’occasion d’étendre ses connaissances, en particuliers question vocabulaire.

 

 

Un mot sur la nouvelle collection des Editions Jungle : Jungle Pépites

 

Le 17 octobres 2018, les éditions Jungle ont lancé une nouvelle collection, très joliment et justement, appelée Pépites avec la sortie de deux grands titres :  Le fantôme de Canterville et  La Rivière à l’envers : Tomek

Voilà une collection que je suis très heureuse de vous présenter : Jungle Pépites. Il s’agit de très belles adaptations de romans jeunesses classiques et contemporains sous forme de BD.

 

 DSC_0643.JPG

 

Le livre « objet » : sous sa couverture raffinée sa cache une adaptation personnelle, parce que mise en image et scénarisée par un ou plusieurs artistes différents (et donc de manière subjective), mais fidèle, d’une grande œuvre prescrite par l’éducation nationale.

Chaque titre (deux sont déjà disponibles) fait moins de 100 pages et est particulièrement soigné : le signet par exemple apporte à chacun d’eux un petit quelque chose de précieux. J’apprécie beaucoup ce soin du détail apporté à la collection qui donne encore plus envie d’aimer le livre.

 

Le livre : le concept de la collection Pépites est d’offrir aux jeunes une nouvelle vision des récits travaillés en classe (ou lus de manière personnelle évidement) mais aussi de donner envie de lire aux plus jeunes. Ces adaptations permettent aussi de découvrir des récits qui leur auraient habituellement fait peur (par le nombre de pages, leur caractère classique et « vieillot ») de manière plus simple et fluide, parce que visuelles et concises.

C’est l’occasion de leur donner goût à un univers riche d’aventures et pas forcément compliqué, même s’il est issu de la « littérature ».

D’un point de vue pédagogique, c’est l’opportunité pour le corps enseignant de mettre en parallèle l’original et l’adaptation, de travailler conjointement différentes matières (telles que l’art et le littérature/français) grâce à ce nouveau support pas ou peu utilisé à l’école.

 

 DSC_0642.JPG

 

En bref, le concept de la collection Jungle Pépites :

- Adapter en BD des romans classiques et contemporains prescrits par l’Education Nationale.

- Proposer aux lecteurs une nouvelle vision du récit

- Donner l’envie de lire aux plus jeunes

- Séduire les professeurs avec un support pédagogique encore peu utilisé.

 

Des bande-dessinées à découvrir !



18/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres