Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Zep et Dominique Bertail : Paris 2119

Paris 2119 de Zep (scénario) et Dominique Bertail (illustrations)   4/5 (30-01-2019)

 

Paris 2119 (80 pages)  est sorti le 23 janvier 2019 aux  Editions Rue de Sèvres (Couleurs de Dominique Bertail et Gaétan Georges).

 

 1L.jpg 

 

L’histoire (éditeur) :

 

Paris, nous sommes en 2119, l’ambiance est futuriste mais quelques éléments du XXIème siècle perdurent. Le métro existe encore mais la plupart des personnes préfèrent se téléporter via la cabine « Transcore «. Tout un chacun est systématiquement scanné et reconnu dans les espaces publics et privés. Les clones, les drones et les hologrammes sont monnaie courante. Tristan Keys vit dans ce monde dont il rejette le plus possible la numérisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro, à marcher dans les rues, à l’inverse, sa compagne Kloé est une adepte des déplacements inter-continents via le Transcore. Au cours de ses déplacements à pieds, il constate assez vite des comportements préocupants, des situations anormales. Que se passe-t-il vraiment dans ce Transcore ? Est-ce une simple téléportation pour ses utilisateurs ?

 

Mon avis :

 

 

Paris, 2119, l’heure de la reconnaissance faciale à chaque coin de rue, du bon vieux métro déserté (comme tous les autres transports puisque plus personne ne se déplace autrement que par transcore), de la pluie, la pluie et la pluie (depuis le programme de désinfection de l’atmosphère) et des subject-life (tout étant virtuellement accessible), le temps où il faut un visa de reproduction pour faire une enfant, l’heure des sécuridrones, des cours en live avec des profs numériques… Bref, l’avenir, quoi !

 

Tristan Keys, un nostalgique du XXeme siècle a rendez-vous avec Madame Kruger pour un job. Ce rendez-vous professionnel s’avère être une rencontre très troublante pour lui, persuadé d’avoir croisée peu de temps avant cette même femme, responsable de la Lineschool dans le métro parisien, l’air d’être totalement droguée. Et lorsqu’il la croise à nouveau quelque heure plus tard, il assiste avec stupeur à son exécution dans une ruelle par la milice (prétendument chargée de gérer cette démente en la conduisant au service médical). Mais alors comment se fait-il qu’il puise lui parler en visio conférence quelques minutes plus tard ?

 

Difficile d’en parler à qui que ce soit… Et, Kloé, adepte de la télétransportation, et distraite à cause de ses terribles et réguliers maux de tête, n’arrive évidemment pas à le croire et préfère le taquiner, se moquant de sa parano alimentée par ses lectures policières. 

 

 

 pages_paris_1.jpg pages_paris_2.jpg

En tout cas, une chose est sûre, quelque chose ne tourne pas rond et Transcore n’y est pas pour rien… alors quand les clones se développent plus vite que des champignons et que le nombre de cadavres croit, Tristan comprend qu’il risque sa peau a trop vouloir comprendre et surtout à trop vouloir en voir…

 

 pages_paris_3.jpg pages_paris_4.jpg

 

 

Paris 2119 est une bande dessinée pleine de suspens, au scénario bien construit, qui tient la route et en haleine, avec beaucoup d’action, et autant de réflexions. En fermant ce roman graphique, pendant un quart de seconde j’ai eu l’impression désagréable de rester sur ma faim. Mais alors très vite c’est le sentiment d’être laissée à la réflexion qui m’a gagné et j’ai trouvé ça très intéressant.

 

Un univers inquiétant où tout (ou presque) est contrôle par Transcore et, où la déchéance humaine a atteint un terrifiant stade (le Paris abandonné fait peur car reflète finalement un certains aspects que nous connaissons (addiction, dérives, excès de jeux vidéo…), Paris 2119 est un excellent scénario de science-fiction qui rappelle combien la nature a à nous apprendre, comment la science peut gagner sur nos instants…

 

Les dessins (en particulier les visages) sont saisissant de réalisme. Les tons gris et bruns donnent une ambiance sombre et futuriste qui colle superbement à l’intrigue. Le mélange de réalisme et de SF permet une projection naturelle dans cet univers de 2119, un Paris qui reste très crédible.

Paris 2119 est un dystopie où le Paris du XXème siècle est si bien représenté, si bien rendu (je salue le travail des auteurs/illustrateurs pour les nombreux clins d’œil et les détails rétros tel que le minitel) qu’on s’imagine avec une très grande facilité (et pas mal d’inquiétude) dans ce monde pourtant futuriste (et pas toujours explicitement. Alors on s’interroge forcément sur l’avenir de l’humanité, un avenir totalement déshumanisé…

 

 

 pages_paris_5.jpg

 

En bref : excellente BD, même sans être fan de SF on se laisse totalement embarquer visuellement et intellectuellement dans ce scénario

 

A noter : l'album existe aussi dans une version luxe au lavis contenant un cahier graphique de 8 pages à 25 euros.

 

Paris-2119.jpg

 



26/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 284 autres membres