Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Danielle Thiéry : Les fantômes de l'école de police

Les fantômes de l'école de police de Danielle Thiéry  3,5/5 (11-03-2017)

 

Les fantômes de l'école de police (160 pages) est paru le 9 mars 2017 aux Editions Syros jeunesse (collection : Souris noire).

 

2.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Lily vit un rêve depuis trois mois… Ses parents ont été embauchés par l’École nationale supérieure de la police où sont formés les officiers qu’elle admire tant ! Grâce à son amie Jeanne Eloy, qui fait partie des commissaires enseignants, Lily peut assister à tous les entraînements. Mais rapidement, elle est perturbée par un élève qui ne semble pas du tout à l’aise dans ce milieu. Et son frère Lucas veut la convaincre que l’école est hantée par des fantômes ! Lily n’est pas superstitieuse, et pourtant…

 

Mon avis :

 

Lily Rose a intégré l’ENSP (Ecole Nationale Supérieure de Police) depuis trois mois, depuis la nouvelle affectation de ses parents (en tant que jardinier et lingère).

Et donc, depuis trois mois elle vit un rêve, car même si elle ne peut pas encore participer aux activités de l’école, elle a toutefois la chance, avec l’autorisation de son amie Jeanne Eloy (commissaire enseignante) de pouvoir y assister à certains cours et notamment à l’entrainement de tir (cachée derrière une cloison).

 

Les rumeurs de la présence d’un fantôme sur les lieux arrivent très vite aux oreilles de la famille. Celui d’un palefrenier mort assassiné dans les écuries il y a un siècle et dont le coupable n’a jamais été appréhendé. Si Lily ne pense plus qu’à résoudre ce mystère, Lucas est plus perplexe suite à une mauvaise aventure qu’il a vécue dans le cimetière. Quant à Alice, la maman, elle est encore sous le choc de sa visite des lieux dont les murmures et les souffles qu’elle a sentistla hantent encore.

Quand arrive en plus l’histoire de la disparition jamais élucidée d’un élève de l’école il y a six ans, rien ne peux plus arrêter Lily. Sa curiosité réveillée, cette courageuse et tenace future enquêtrice, accompagnée de Lucas, son jumeau (plus Geek et scientifique que téméraire), va vite se lancer sur le terrain à la recherche d’indices, prête à tout pour clarifier ces deux affaires !

 

L’univers de la police est ici très bien décrit. On est tout de suite plongé dans l’ambiance de l’école des officiers (vocabulaire technique, termes spécifiques…), qui sans être trop pointu, permet de bien se mettre dans l’enquête. On a affaire à une tés jeune enquêtrice (qui n’en est d’ailleurs pas officiellement une) et sans avoir des suivre les procédures officielles et classiques, je trouve que le coté investigation est très bien rendu. Ça donne un petit côté Club des 5 (ou plus récemment Le club de la pluie) en plus technique.

De plus, Danielle Thiéry apporte ici une petite touche thriller surnaturel, amené avec la rumeur du fantôme, qui enrichit bien l’intrigue (de quelques frissons) et apporte surtout des motivations supplémentaires pour avancer et découvrir le fin mot de l’histoire.

 

En bref : Un enquête simple mais efficace que Danielle Thieéry, première femme de l’histoire de la police française à accéder au grade de commissaire divisionnaire, offre aux plus jeunes. De quoi tâter et apprécier le terrain de la littérature policière.



26/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres