Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cyril Massarotto : Le Premier Oublié

Le Premier Oublié de Cyril Massarotto     5/5 (24-07-2013)

 

Le Premier Oublié (240 pages) publié le 13 septembre 2012 chez Xo Editions, est le cinquième roman de Cyril Massarotto.

 

9782845635814 (107x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Depuis quelques mois déjà, Madeleine oublie. Oh, des petites choses, rien de bien inquiétant. Jusqu’au jour où elle s’aperçoit qu’elle a oublié le nom de son mari. C’est Thomas, son fils, qui lui apprend que son époux est mort, il y a près d’un an. 
Le diagnostic tombe : sa mère est atteinte d’Alzheimer. 

 

Mon avis :

 

« Thomas,

3 jours après le Jour A

_ Bonjour, maman.

_ Qui êtes-vous ?

Ainsi, mon univers a basculé : en une phrase, je suis devenu le premier oublié. » Page 11

 

Quand on commence un livre comme ça, difficile de se dire que l’émotion ne va pas être au rendez-vous. Cyril Massarotto ne trompe personne et signe un roman tendre, dur et bouleversant.

Nous voilà plongé dans la douloureuse descente dans la maladie d’Alzheimer. C’est Thomas qui raconte, en alternance avec Madeleine, sa mère. Madeleine « l’oublieuse » parle de ce moment où tout a basculé, ce jour où elle a eu sa première grosse perte de mémoire (au point d’appeler à l’aide), officialisant ainsi sa maladie. Ce moment de panique sur le parking d’un supermarché alors qu’elle ne retrouve ni sa voiture ni son mari… quand le présent devient trop flou pour pouvoir continuer à cacher ses troubles de la mémoire à son entourage.

« Ainsi, ce jour-là, mon univers a basculé ; je suis devenue une oublieuse. » page 14

Thomas, le fils cadet, parle aussi du moment où tout a basculé (plus celui de sa mère, mais son moment à lui) : trois ans après que le diagnostic soit posé, ce moment où Madeleine l’oublie pour de bon (le vouvoyant même !) alors qu’elle se rappelle de tant de détails concernant Robert et Juliette, ses frère et sœur. Entre les deux : rien, le néant, Thomas n’existe pas, n’existe plus !

Alors que la détresse et la colère le submergent, Thomas l’oublié reste auprès d'elle pour le meilleur et jusqu’au pire…

 

« C’est simple, en fait : maman m’aimait moins. C’est moi qui occupais la plus petite place dans son cœur, et donc la plus petite portion de son cerveau.

Le moins aimé, le premier oublié. Tout ça paraît d’une logique implacable. Pourtant, il y a trois ans, quand tout a vraiment commencé, c’est moi qu’elle a appelé.

Pas Robert.

Pas Juliette.

Moi » page 27

 

J’ai beaucoup aimé le choix qu’a fait Cyril Massarotto dans sa construction du roman : l’alternance des points de vue de deux victimes de la maladie à trois ans d’écart. C’est habilement mené, d’autant qu’il aborde ces deux côtés avec beaucoup de délicatesse. On prend connaissance de leur ressenti respectif en décalé  et on s’attache autant à Thomas qu’à Madeleine. L’auteur décale les chapitres qui se répondent parfois à une centaine de pages d’intervalle et le lecteur, aucunement perdu, suit l’évolution de la maladie et celle des émotions qui en découlent. Thomas, si attentionné, met sa vie amoureuse et professionnelle (il est écrivain) de côté pour accompagner et soutenir sa mère. C’est terriblement touchant et malgré la dureté du sujet, l’espoir, l’amour et l’humour restent présents.

 

Le Premier Oublié est un roman (témoignage ?) qui m’a beaucoup plu. J’ai aimé la plume de l’auteur et sa manière d’aborder son sujet, de façon simple mais très juste. Tout est plus ou moins évoqué (les questionnements, les doutes, l’acceptation, l’avancement de la maladie jusqu’à la démence, les conséquences, la prise en charge…) et toujours empreint d’émotions.

 

« Car ce n’est pas la mémoire qu’Alzheimer me prend jour après jour : c’est mon âme qu’il me prive. Mon âme quitte mon corps alors que je suis encore en vie.

Le docteur Alzheimer, c’est l’inverse du docteur Frankenstein : il arrache l’âme d’un corps bien vivant, alors que le savant fou en offrait une à un corps mort. » Page 99

 

Une première rencontre avec Cyril Massarotto qui me donne très envie de découvrir ses premiers romans. Bref, un roman que je vous conseille évidemment !

 

logochallenge3 (250x250) (200x200) (173x173).jpg



28/07/2013
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres