Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Maïa Brami : Les princes charmants n'existent pas

Les princes charmants n'existent pas  de Maïa Brami   3,5/5 (02-04-2014)

 

Les princes charmants n'existent pas  (296 pages) est disponible depuis le 3 avril 2014 aux Editions Nathan.

 

couv68213861 (117x173).jpg  téléchargement (119x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

 

À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d'une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu'un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l'action. Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

 

Mon avis :

 

Encore une bonne lecture jeunesse de la part des Editions Nathan. Les princes charmants n'existent pas  est un roman simple dans le style et teinté d’originalité par la mise en avant du style épistolaire. Quelque chose qui est un peu laissé de côté de nos jours, détrôné haut la main par les SMS, les mails et les post Facebook. Et pourtant, cette jolie histoire trouve parfaitement sa place dans notre époque moderne.

Nora est en troisième. A 15 ans, elle réussit très bien ses études, délaissant volontairement sa vie sociale, acceptant mal son physique de jeune fille (voire de fillette), tandis que sa meilleure amie Julie vit sa première histoire d’amour avec Sam (non sans quelques difficultés). Un soir, en rentrant de l’école, elle tombe sur une lettre de rupture destinée à un jeune voisin. Elle décide de lui écrire, et une correspondance drôle et touchante (où le vouvoiement est de rigueur) se met en place avec Rodrigue.

 

J’ai bien aimé cette histoire qui a le mérite de coller à la réalité. Nora est une ado comme beaucoup en connaissent et en laquelle beaucoup se reconnaitront. Elle est mince, n’a pas de poitrine (pas encore un corps d’adolescente) et a du coup beaucoup de mal à s’affirmer. A un âge on le physique a tellement d’importance et où le regard des autres peut parfois tout changer, elle ne s’accepte pas et vit très mal cette transformation qui ne vient pas. C’est vrai qu’elle a tendance à s’apitoyer sur elle-même, mais son regard très critique n’est pas dénué d’humour et d’autodérision. On apprécie son intelligence, son originalité et son côté buté qui lui donne du caractère et contraste avec sa peur des garçons. Tout cela alimente efficacement sa correspondance avec Rodrigue, de deux ans son aîné.

 

Les princes charmants n'existent pas  est une romance jeunesse, certes prévisible, mais où rien n’est joué d’avance heureusement. On se doute (ou plutôt on espère) que Nora et Rodrigue échangeront enfin un p’tit quelque chose de concret, mais avant d’en arriver là, purée….ce n’est pas gagné. Quand en plus Julie, Sam et Maxime (le petit frère de Rodrigue) viennent se greffer à leur histoire en apportant leur grain de sel, ça complique les choses, mais permet aussi d’aborder de nouveaux thèmes liés à l’adolescence (divorce, premières fois, harcèlement sur les réseaux sociaux…).

La correspondance dans l’intrigue est facile à suivre, à la fois anodine et rigolote, et parfois un peu frustrante aussi. Elle casse l’intrigue (tout en s’y intégrant assez bien), apporte rebondissements et suspens  et rend la lecture plus addictive et plus rapide (on les attend avec autant d’impatience  que les personnages, et quand ces courriers tardent à arriver, rrrrhhhhh….).

 

En bref : Les princes charmants n'existent pas  est un roman jeune ado (à conseiller à partir de 12 ans) qui m’aura fait passer un bon temps. Je le conseille à toutes celles qui complexent ou qui veulent tout simplement suivre une charmante petite romance sans prétention, aux personnages tout à fait normaux et banals (ce qui est tout à fait appréciable).



18/06/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres