Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cati Baur et Malika Ferdjoukh : Quatre Sœurs 3, Bettina

Quatre Sœurs, tome 3 : Bettina de Cati Baur (illustratrice) et Malika Ferdjoukh (auteure)     5/5 (28-01-2016)

 

Quatre Sœurs, tome 3 : Bettina (153 pages) est disponible depuis le 6 janvier 2016 aux  Editions Rue de Sèvres

 

9.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé. Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s'est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s'appelle Tancrède, il est jeune, célibataire, drôle, fabricant d'odeurs bizarres. Et beau. Primeurs ? Trop. On retrouve des poireaux nouveaux partout, dans la soupe, coincés dans un cadre de tableau et même dans le pot d'échappement de la voiture de Tancrède. Toujours lui. Amours ? Hélas. Tancrède sème le trouble et récolte la tempête dans le cœur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Enid fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, tombe amoureux à son tour.

 

Mon avis :

 

Il est là, ça y est, il est sorti, enfin !!!!!

Voilà un troisième volet très attendu et qui  aussitôt arrivé à été lu, apprécié et partagé (Angélina était aussi impatiente que sa maman de découvrir ce nouvel opus). Ah, et puis quel plaisir de retrouver la famille Verdelaine, les dessins de Cati Baur et l’unité parfaitement respectée de la série (ce nouveau tome suit parfaitement le précédent en nous communiquant quelques nouvelles des personnages absents).

 

A la Vill’Hervé c’est le printemps (la très belle couverture donne le ton) et qui dit printemps dit allergies pour Enid, solitude (quoi qu’avec toutes ces sœurs…) pour Charlie (dont l’amoureux Basile est en vacances chez son frère) et inquiétude aussi face à ses genoux qu’elle va commencer à découvrir et qui ne lui apportent pas entière satisfaction.  Pas grand inquiétude me direz vous. Finalement le quotidien de la famille suit son cours.

Oui, mais le printemps c’est aussi l’arrivée des cousins parisiens (Harry 6 ans et Désirée  8 ans, les enfants du frère barjot de maman) et la déche de plus en plus notable (et là le printemps n’y est finalement pour rien). Les comptes sont à sec  alors Charlie décide de louer une partie de la maison : le trois pièces à l’étage qui comprend la chambre des parents.  C’est Tancrède, un jeune et beau parisien qui passe ses journées à travailler avec des fioles, qui emménage. Mais si ce jeune locataire apporte du beurre dans les épinards, avec il va y avoir aussi beaucoup de chamboulement dans la maison (et je ne vous parle pas de ces terribles cousins).

Et Bettina dans tout ça ? Toujours amoureuse de Merlin…

 

La pauvre Bettina a beau avoir son nom sur la couverture, je trouve qu’elle n’est pas assez mise en avant. On suit ici toute la famille  vivre des bouleversements : Hortense continue d’écrie à Muguette dont on suit l’avancée de la maladie et devient une jeune fille, Geneviève est toujours la maman du groupe, Enid fidèle à elle-même et Charlie…ah, non, je vous laisse le plaisir de découvrir.

 

Franchement cette adaptation est génialissime ! C’est toujours un plaisir sans fin (enfin, presque, parce que la dernière page finit toujours par arriver) de retrouver la famille Verdelaine. Si proche de la vraie vie, mais avec cette petite touche personnelle (le fantôme des parents toujours plus ou moins présent), cette famille est attachante et  parle de tout, tout, tout, tout.

C’est plein d’émotions vraies, sensibles, de blessures et de bonheurs de la vie de tous les jours, plus ou moins forts mais qui parlent à tous.

 

Quatre sœurs c’est la vie tout simplement et c’est mis en scène avec tellement de sensibilité et de bonne humeur qu’il est impossible que cette BD déçoive son lecteur. C’est sympa et ça remue un peu, parce que ces gonzesses on finit par bien les connaitre, les apprécier et surtout on finit par se considérer un peu de leur famille aussi (c’est qu’on partage beaucoup de choses ensemble !!!).

On y parle donc de tout et rien, de chagrins d’amour, de petits tracas du quotidien, de bouleversements dans la vie d’une jeune fille…  sans tabou mais avec poésie. Et puis les vignettes sont tellement pleine de vie… c’est que du bonheur !

 

Croyez-moi cette série de BD est super !!!!



03/02/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres