Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Carrie Elks : Une minute d’attraction

Une minute d’attraction de Carrie Elks       3.75/5 (14-03-2018)

 

Une minute d’attraction (368 pages) est disponible depuis le 1er février 2018 aux Editions  Presses de la cité (traduction : Agathe Valentin).

 

6.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu'au bout des ongles et armée d'un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur. Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street. Hanna le désarçonne autant qu'elle le séduit. Il n'a jamais rencontré une fille comme elle. 
12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressé la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif.

 

Mon avis :

 

12 mai 2012, Hanna s’est décidée à parcourir les  6 000 km qui la séparent de Richard pour lui annoncer une nouvelle fracassante. A presque 30 ans, elle a enfin pris la décision de dire la vérité à celui qui, une dizaine d’année auparavant, a été son ami, son confident, et par la suite son amant….

Retour 12 années en arrière au soir du réveillon de 1999. Après avoir laissé en plan son père, sa nouvelle femme et leurs jumelles de 11 ans (tous exaspérés par son look gothique), en vacances dans les Alpes, pour retrouver sa mère à Londres dans leurs petites 3 pièces proches de Putney.  Obligée de donner un coup de main à sa mère, organisatrice dans l’évènementiel (et chef d’entreprise de party planning), elle se retrouve à faire le service chez les Larsen, Claire et Steven et leurs enfants Richard, en dernière année à Columbia et Ruby 10 ans, avec qui elle sympathise tout de suite.  Elle est alors engagée l’été suivant comme baby-sitter, lui donnant l’occasion de se rapprocher de la famille et surtout de Richard. A son retour, elle commence des études de journalisme à Nottingham et entame une correspondance avec richard, se rapprochant toujours un peu plus du jeune homme de 20 ans, vivant à New York.

 

Une minute d’attraction est un roman contemporain qui aurait tout d’une romance, certes agréable à lire mais vue et revue, peu crédible et un brun gnangnan… Mais Une minute d’attraction est en réalité, certes un titre doté d’un côté comédie romantique accentué mais dont l’histoire n’est pas forcément cousue de fil blanc. Carrie Elks concocte, sur 22 ans, une belle histoire d’amour faite de rebondissement, de bons sentiments et de moments un peu plus chauds.  Bref, tous les ingrédients sont réunis pour captiver, toucher et réchauffer (pas que le cœur !). J’ai englouti cette intrigue en une après-midi parce que le style est simple et qui mélange le point de vue de richard et Hanna, permettant de s’imprégner des deux protagonistes et d’être ainsi davantage touchées pat les différents drames et évènements qui parsèment leur vies respectives et commune.

Même si je ne suis pas une adepte des romances et que le dénouement est prévisible (et surtout carrément attendu), avant d’en arriver là, s’enchainent péripéties, surprises et tragédies.

Résultat : Hanna et Richard vont se trouver, se perdre, se croiser, se retrouver, se séparer…pour notre plus grand plaisir, sans jamais lasser, et le tout de manière tout à fait crédible tout autant dans les faits que dans les émotions qui habitent les personnages que l’auteure a si bien retranscris.

 

Bref, oui à la comédie romantique si c’est un turnover signé Carrie Elks, riche en émotions et en passages plus sexys.



28/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 265 autres membres