Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Barbara Abel : Derrière la haine

Derrière la haine de Barbara Abel   4,5/5 (06-11-2013)

 

Derrière la haine (315 pages) est paru le 12 avril 2012 aux Editions Fleuve Noir dans la collection Thriller, et est disponible en format poche depuis le 14 mars 2013 chez Pocket (342 pages).

 

images (107x173).jpg    

 

L’histoire (éditeur) :

 

D'un côté il y a Tiphaine et Sylvain, de l'autre il y a Laetitia et David. Deux couples, voisins et amis, fusionnels et solidaires, partageant le bonheur d'avoir chacun un petit garçon du même âge. Maxime et Milo grandissent ensemble, comme des jumeaux. Jusqu'au drame. Désormais, seule une haie sépare la culpabilité de la vengeance, la paranoïa de la haine...

 

Mon avis :

 

Dans ce petit quartier tranquille, deux couples se lient d’amitié. Tous trentenaires, vivants dans des maisons mitoyennes, toujours chez l’un ou chez l’autre (pour l’apéro traditionnel du vendredi soir ou pour le moindre prétexte permettant de passer du temps ensemble), des grossesses qui tombent au même moment…il n’en faut pas plus pour rendre Tiphaine, Sylvain, Laëtitia et David inséparables. Un jour, une tragédie leur tombe dessus et tout vole en éclat. Derrière la haine, ou comment un drame familiale va bouleverser de bons rapports de voisinage, anéantir une amitié et faire sombrer une femme (et nous par la même occasion) dans la paranoïa.

 

Quand le livre s’ouvre sur une violente dispute entre deux femmes et revient ensuite sept années en arrière, on sait d’avance que les relations d’abord au beau fixe entre Tiphaine et Laëtitia vont au final dégénérer. Mais comment en sont-elles arrivées à ce stade ? Et quelles sont les insinuations faites par Laëtitia par rapport à son enfant ? Ce clash des premières pages donne évidemment très envie d’en savoir plus, alors on tourne les pages à une vitesse incroyable pour tenter d’en apprendre davantage et puis les révélations arrivent (des secrets incroyables !) et apportent une autre visions de certains choses, ensuite c’est le drame qui survient, et en une seconde une page est tournée… Les rapports vont définitivement s’assombrir et la confiance s’effacer pour arriver à un dénouement époustouflant, qui laisse sans voix. Parce que forcément on se connait un peu dans ces femmes (tellement banales), on vit un peu le drame de l’une et les craintes et les soupçons de l’autre.

 

Principalement racontée du point de vue de Laëtitia, le récit est de temps en temps présenté par Tiphaine. Pas facile alors d’interpréter les faits, de faire la part de vérité en sachant que la jalousie, la peine, la paranoïa (on n’est plus simplement dans un sentiment de soumission, c’est ici plus fort que ça) troublent la vision de chacune et la autre aussi (pour peu qu’il y ait également une part de mensonge…). Barbara Abel  jette le trouble chez le lecteur qui n’attend qu’une chose : où tout cela va-t-il finir.

 

Le style de Barbara Abel  (fluide et agréable) n’a rien d’original, et pourtant elle arrive avec beaucoup de facilité à instaurer une ambiance de plus en plus oppressante. L’intrigue qui est plutôt banale (et peut être peu crédible dans l’épilogue) est d’une grande efficacité au niveau du suspens et de la tension, au point de nous faire refermer le livre avec la boule à l’estomac (certainement accentué par cette banalité qui nous rapproche finalement plus des personnages). L’auteure m’a fait passer un très bon moment. Derrière la haine est un bon thriller psychologique qui ne laisse pas indifférent, par la tournure des événements et par la manière percutante qu’a Barbara Abel de les amener.

 

Si vous ne connaissez pas encore Derrière la haine, n’attendez plus !

 

P1080009 (188x250).jpg

 

La suite, sortie le 14 novembre 2013 : images (2) (107x173).jpg



10/11/2013
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres